VOTE | 207 fans

#113 : Vague de chaleur

Tabitha offre une voiture à ses petits-enfants, mais Harry et Debbie n'apprécient pas que leur hôte prenne des décisions concernant leurs enfants sans même les consulter. Les choses ne s'améliorent pas lorsqu'elle autorise Annie et Ethan a partir en escapade à Palm Springs, prétendant que Debbie à donner son autorisation.

Pendant ce temps, Adrianna annonce sa grossesse à Navid et Naomi, tandis que Dixon commence à être agacé par l'attitude négative de Silver.

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
Love Me or Leave Me

Titre VF
Vague de chaleur

Première diffusion
13.01.2009

Première diffusion en France
25.11.2009

Vidéos

Extrait #1 - Annie/Ethan/Dixon/Silver (VO)

Extrait #1 - Annie/Ethan/Dixon/Silver (VO)

  

Promo

Promo

  

Scènes #1 - Annie/Ethan (VO)

Scènes #1 - Annie/Ethan (VO)

  

Scènes #2 - Annie/Ethan (VO)

Scènes #2 - Annie/Ethan (VO)

  

Diffusions

Logo de la chaîne M6

France (inédit)
Mercredi 25.11.2009 à 00:00

Logo de la chaîne RTS Un

Suisse (inédit)
Dimanche 22.11.2009 à 00:00

Logo de la chaîne VRAK TV

Québec (inédit)
Mercredi 18.11.2009 à 00:00

Logo de la chaîne The CW

Etats-Unis (inédit)
Mardi 13.01.2009 à 00:00
2.18m

Plus de détails

Réalisation : Wendey Stanzler
Scénario : Paul Sciarrotta


Guests :

Jana Kramer Portia Ranson
Elisabeth Harnois Fille blonde
Bora Chung Mr. Lutz
Janella Velasquez Tasha

 

L'épisode commence avec une conversation téléphonique entre Annie et Ethan : Elle se lamente du fait que ses amis du Kansas ont la chance d'avoir de la neige, pendant qu'elle, croule sous la chaleur. Elle dit à Ethan qu'elle a tellement chaud qu'elle ne porte quasiment rien, elle se met à lui décrire sa tenue, jusqu'à ce qu'elle soit interrompue par sa mère qui décroche le téléphone avec la deuxième ligne. Elle prie Annie de raccrocher et dit au revoir à Ethan. Ce dernier dit je t'aime à Annie, elle répond la même chose.

Tabitha repète une pièce devant Dixon et Annie. Debbie arrive en remarquant que la climatisation n'est pas allumée, Tabitha lui dit que c'est elle qui a éteint et lui fait comprendre qu'elle décide de ce qui lui plaît car elle les héberge. Elle demande à ses enfants de se mettre aux tâches ménagères mais Tabitha lui dit qu'ils lui font répéter une pièce et qu'ils ont une femme de ménage pour s'en occuper. Debbie lui fait comprendre qu'elle veut que ses enfants exécutent ces tâches pour apprendre, mais Tabitha ne voit pas l'intéret. La tension commence à monter alors les enfants décident de s'en occuper. Annie demande à Dixon la voiture mais il refuse car il en a besoin, elle lui dit qu'il s'occupera alors des tâches ménagères.

Au lycée, alors qu'Ethan et Annie s'embrasse à pleine bouche, Silver et Dixon discute de cette chaleur pesante qui encombre Beverly Hills, Silver rejette la faute au réchauffement climatique, la fin du monde et l'apocalyspe. Dixon trouve qu'elle va trop loin. Ils arrivent au niveau d'Annie et Ethan, ces derniers se quittent en s'embrassant et lançant des "Je t'aime". Silver, agaçé par ces niaiseries le dit à Dixon qui ne comprend pas. Adrianna demande à Navid s'il est heureux, et il lui répond  qu'il est comblé. Au cours de sport, Naomi semble ne pas vouloir courir sous cette chaleur et trouve alors une excuse en disant qu'elle a ses règles et Adrianna prétend une migraine. Adrianna demande à Naomi si elle veut diner avec elle un de ces soirs en lui disant qu'elle traverse une période difficile et qu'elle a besoin d'elle. Naomi accepte, mais se sauve vite quand sa nouvelle bande de copines qui l'appelle. Elle leur dit qu'elle pense qu'Adrianna est retombée dans la drogue et celles-ci lui disent de ne pas s'en mêler, qu'elle a déjà tenté de l'aider une fois mais qu'il faut pas qu'elle retombe dans le piège.

Au cours de chimie, les amies de Naomi n'hésitent pas à se moquer d'Adrianna en disant qu'elle ne serait pas contre sniffer de l'acide sulfurique. Cette derniere fait un malaise la seconde d'après. Naomi en fait sa propre conclusion :

« Naomi: Je n'arrive pas à croire qu'elle aie recommencé »

 

GENERIQUE

 

A la cafetaria, alors qu'Ethan et Annie s'embrassent, Silver leur fait remarquer qu'elle aimerait plus de discrétion. Dixon dit qu'il a rejoint la chorale du lycée apres les cours, Silver saute vite sur l'occasion pour se moquer de lui, en disant que c'est une activité ringarde  en riant, mais Dixon n'a pas l'air de partager son avis. Harry transmet un message vidéo à travers le lycée en disant que la climatisation du lycée ne sera pas réparée d'ici deux jours ce qui lui fait annuler les cours du lendemain et provoque la réjouissance des élèves. 

A la sortie du lycée, Naomi intercepte Navid en lui disant qu'elle a repris la drogue mais Navid ne la croit pas. Tabitha vient chercher Annie au lycée, avec une nouvelle voiture en cadeau pour Annie et Dixon. A la maison, Debbie n'est pas d'accord, tandis que Harry trouverait cela pratique même s'il pense que Tabitha aurait dû les consulter avant. Debbie campe sur ses positions et décide que la voiture doit être rendue. Tabitha fait du taichi, pendant qu'Annie est en train de se lamenter de sa vie d'adolescente qui se trouve toujours trop cadrée et sous autorité. Tabitha donne alors les clefs de sa maison de Palm Springs en lui disant d'aller se détendre mais Annie redoute la réaction de sa mère, mais Tabitha prétend qu'elle lui en a déjà parlé. Navid et Dixon sont au Peach pit, et ce dernier fait part de son ressenti sur l'attitude toujours trop négative de sa copine à son ami, qui essaye tant bien que mal de le rassurer en lui donnant un coneil : Selon lui, Silver se moquerait des autres par dépit. Dixon doit donc dire à Silver qu'il l'aime.

Debbie va se plaindre à son mari de l'attitude de sa belle-mère en prenant Harry à partie, mais ce dernier ne s'est pas de quel pied jouer. Naomi rejoint Adrianna au parc, elle commence par lui dire qu'elle ne devrait pas être là puis elle lui dit qu'elle sait qu'elle se redrogue. Mais Adrianna réfute et Naomi commence à s'énerver en disant qu'elle nie encore une fois les faits et part. Adrianna lui dit alors qu'elle est enceinte. Elle revient et tente de comprendre. Annie est au télépone à Ethan et lui propose d'aller à Palm Springs.

« Ethan : Où on pourrait être seuls ? 

Annie : Entièrement seuls. 

Ethan : T’es prête à louper la fête sur la plage pour
que toi et moi, on aille… à Palm-Springs ? 

Annie : Je suis prête. Je… Je suis prête à aller à Palm-Springs. »

A la plage, Naomi demande à Adrianna si elle a dit à Navid pour sa grossesse, mais elle ne se sent pas prête. A Palm Springs, Annie fait visiter les lieux à Ethan, elle est gênée lorsqu'elle se met à évoquer la chambre qui laisse sous-entendre l'intimité. A la plage, Silver veut construire un chateau de sable et Dixon a l'air perplexe mais la suit. Alors que Naomi et Adrianna sont en train de bronzer, George vient asperger Adrianna pour lui raconter une blague sur les drogués ce qui n'est pas du goût de Naomi qui s'énerve et l'envoie balader tout en réconfortant son amie. Chez les Wilson, Debbie s'inquiète à propos de l'endroit où se trouve Annie, mais Tabitha lui dit qu'elle lui a donné les clefs de sa villa à Palm Springs ce qui la met en colère. Harry prend alors la défense de sa femme en disant qu'il s'agit de leurs enfants et que c'est à eux de prendre les décisions, malgré le fait qu'ils vivent sous son toit.

Au restaurant, Annie reçoit un appel de sa mère mais filtre l'appel en disant qu'elle est au courant. Elle enchaîne la conversation en disant qu'elle est "prête à retourner à Palm Springs" sous-entendant, qu'elle est prête à coucher avec lui. Naomi retrouve sa nouvelle bande de copine, furax : Elle leur demande si c'est elles qui ont lancé la rumeur sur le fait qu'Adrianna se redroguait. Elle confirme mais pour se défendre elles disent que c'est Naomi qui leur a dit. Naomi leur dit que cette rumeur est fausse et s'énerve en disant que plus personne ne parlera sur ses amis désormais. Elles acquiessent.

A Palm Springs, l'ambiance est au romantisme dans la villa. Annie est anxieuse, et le traduit par le rire et n'arrête pas d'interrompre leur baiser. Elle lui dit que c'est sa première fois et qu'elle attendait ce moment depuis longtemps, qu'elle attendait le bon. Ils s'embrassent mais Ethan dit qu'il ne peut pas coucher avec elle. Qu'il a peur que leur relation ne marche pas et qu'il ne veut pas la blesser, mais pour elle c'est trop tard, il vient de le faire, elle s'en va. George provoque Navid en disant que sa petite amie est retombée dans la drogue, il se met à le taper. Adrianna vient les séparer et lui demande s'il croit aux rumeurs, mais lui annonce qu'elle est enceinte. Navid est choquée, il va faire un tour pour réfléchir.

A Palm Springs, les parents d'Annie arrivent et se rendent compte que la voiture d'Ethan est là. Ils se mettent à les espionner par les fenêtres, et s'apperçoivent qu'ils dorment séparemment ce qui soulage et rassure Debbie qui s'était fait un sang d'encre. Dans la voiture, Harry confie à sa femme qu'il ne sait pas où il en est avec l'éducation de ses enfants. A la plage, Dixon fixe Silver et se demande ce qu'il se passe. Dixon lui dit qu'il l'aime, elle lui répond par un merci. Dixon ne s'y attendait pas, et lui dit de laisser tomber. Ils se quittent sur une dispute.

«  Silver : Et maintenant, tu m’en veux. Ah, c’est incroyable. Une minute, tu m’aimes et la suivante, tu m’en veux. Non, c’est pas juste, j’ai rien fais du tout. Pourquoi est ce que tu m’en veux ? Parce que j’ai pas dis la même chose que toi. C’est pour ça. Parce que si c’est ce que tu veux que je fasse et ben je le ferais. T’as qu’a me dire des fiches comme ça je pourrais lire ce que tu as envie t’entendre.

Dixon : Tu réagis excessivement.  »

Au moment de partir de Palm Springs, Annie voit la voiture de ses parents sur l'entrée, elle ne les voit pas dans la voiture, elle ouvre le coffre et s'apperçoit que ses parents sont allongés dans le coffre à moitié dénudés. Gênés, la conversation tourne court. Adrianna rejoint Navid, ce dernier rompt avec elle car il ne peut pas gérer la situation, et qu'il ne veut pas de petite amie qui est enceinte de n'importe quel gars. Il s'excuse et lui dit qu'il ne peut pas le gérer. Adrianna sort en pleurant. Silver vient s'excuser auprès de Dixon qui lui dit que ce n'est rien et de faire comme si il ne s'était jamais rien passé, puis il s'eclipse, l'ambiance est froide. Chez les Wilson, Debbie vient parler à Tabitha en lui disant que les enfants peuvent avoir la voiture en lui disant qu'ils devront payer l'assurance et l'essence. Les tensions sont apaisées entre elles.

Naomi s'excuse d'avoir lancé la rumeur, Adrianna ne savait pas qu'elle venait d'elle. Elles se pardonnent toutes les deux pour les tords qu'elles se sont causé mutuellement. Naomi réconforte Adrianna en lui disant qu'elle sera toujours là pour elle. Annie rejoint Ethan : Il doit lui parler. Il tente de lui expliquer pour la situation d'hier. Il lui dit qu'il était paniqué, et qu'après sa déclaration, il s'est rendu compte qu'il ressent la même chose et qu'il ne veut pas tout gâcher et qu'il veut ralentir les choses, en commençant par un simple rencard.

 

FIN

 

Chambre Annie.

 

Homme : L’autoroute a été fermés à cause d’importante chutes de neige dans la région, dans le nord du pays…

Annie : Oh, mes copines chez moi vont pouvoir profiter de la neige, elles ont vraiment de la chance.

 

Chambre Ethan.

 

Ethan : Comment ça chez toi ?

Annie : Chez moi dans le Kansas, je voulais dire.

Ethan : Et la maison est là ou se trouve la cœur. Alors, il y a du blizzard dans le Kansas.

Annie: Et la canicule à Los Angeles, c’est dingue, ici, je ne porte pratiquement rien.

Ethan : Mm, quel genre de rien.

Annie: Euh, juste, euh, une petite nuisette noire.

Ethan: Mm, une nuisette.

Annie : Oui, toute noire mais très transparente. Et elle est aussi…

Debbie: Allô.

Annie : Je suis au téléphone.

Debbie: Et tu ne devrais pas, il est tard, Annie. C’est l’heure de raccrocher. Bonne nuit Ethan.

Ethan: Bonne nuit madame Wilson.

Debbie: C’est l’heure de raccrocher Annie.

Annie : D’accord.

Ethan: Annie prend ton portable la prochaine fois.

Annie : Il faut que je raccroche.

Ethan : Bonne nuit.

Annie : Fait de beaux rêves.

Ethan: Toi aussi. Annie.

Annie : Oui.

Ethan : Je t’aime.

Annie : Je t’aime aussi.

 

Maison des Wilson.

 

Tabitha : Ne tirer pas t’en que vous ne verrais pas le blanc de leur yeux. Approcher les enfants, laisser moi nettoyer vos mousquets.

Dixon : Euh, C’est écrit : maintenant, approcher les enfants, laisser grand-mère nettoyer vos mousquets.

Tabitha : J’ai fais une petite modification, je ne suis pas sur d’être très crédible en temps que grand-mère.

Annie : Oui et bien c’est une mini série à propos d’une septuagénaire révolutionnaire qui tricote pendant son temps libre, alors je ne suis pas sur que la crédibilité soit l’objectif prioritaire.

Tabitha : Approcher les enfants, laisser grand-mère nettoyer vos mousquets.

Annie : Voici mon mousquet, j’… j’espère qu’il tire encore droit.

Debbie (qui arrive): Oh. La clim était coupé.

Tabitha : Oui, c’est moi qui l’ai coupé, c’est mieux pour mes cordes vocales.

Debbie : Il fait presque 33 degrés, vous ne transpirer pas.

Harry : Il fait chaud.

Tabitha : Ce sont ces cordes vocales qui nous permettent d’avoir un toit au dessus de la tête.

Debbie : Aller les enfants, c’est presque l’heure d’aller à l’école et j’ai constater que les poubelles n’avait pas été sortis et que le lave vaisselle n’avait pas été vidé.

Tabitha : Ils m’aident à répéter « Tunique rouge et sang bleu».

Dixon : Ouais, grand-mère à une audition

Debbie : Et vous des taches ménagères.

Tabitha : Oh, je t’en pris, j’ai une femme de ménage pour ces choses là, ce n’est pas la peine.

Debbie : C’est justement la peine, ce sont des enfants, ils ont des taches ménagères pour apprendre…

Tabitha : À quoi ? À sortir les poubelles, c’est réellement ce que tu veux, que tes enfants apprennent.

Debbie : Harry !

Harry : Quoi ?

Debbie : Bien, alors je fais m’en charger.

Tabitha : La bonne sera le ménage.

Dixon : Euh, tout compte fait, euh, on va sens charger.

Annie : Ouais, on va tout faire de font en comble. (À Dixon) Est-ce que je peux prendre la voiture cet après-midi, j’aimerais sortir avec Ethan?

Dixon : Ah non, j’ai déjà quelque chose de prévu.

Annie : Quoi?

Dixon : Euh, une activité extra-scolaire.

Annie : D’accord, alors c’est toi qui fait le ménage. Bonne chance grand-mère.

Tabitha : Merci, mon ange.

Dixon : Ouais, merde pour ton audition.

Tabitha : Merci.

Debbie : Absolument, on te dit merde.

 

Au lycée.

 

Couloirs.

 

Annie : Tu as une belle bouche.

Ethan : Je suis content quel te plaise.

Dixon : Écoute, tout ce que je te dis, c’est que ce peut êtes pas la fin du monde.

Silver: Je suis désoler, Monsieur l’optimise mais les vents de Santa-Ana ne sont pas sensé soufflés au mois de Janvier. On est en train de vivre un véritable réchauffement climatique, c’est-à-dire la fin du monde qu’on prévoyait, c’est-à-dire l’apocalypse.

Dixon: Sérieux, Silver, l’apocalypse.

Silver: Je ne plaisante pas, regard, un des sept signes, une séance de bécotage.

Annie : Euh, salut.

Silver (à Dixon) : Tu devrais lire le livre des révélations.

Dixon (à Ethan et Annie) : Alors, quoi de neuf ?

Annie : En fait, je dois y aller, il faut que j’aie rendre un livre à la bibliothèque avant les cours, au revoir, chéri.

Ethan : Au revoir, bébé. Il fait que je me sauve aussi sauf si tu as besoin d’aide pour quoi que se soit.

Annie : Non, ça va aller, je t’aime.

Ethan : Moi aussi je t’aime.

Annie : Salut.

Dixon : Ouais.

Ethan : À plus.

Dixon: Okay, à plus.

Silver : Au secours, je crois que je vais aller me pendre.

Dixon : Pourquoi ? Ils sont heureux.

Silver: Ça me dégoûte, tout ces : je t’aime, je t’aime, je t’aime mon doudou, je t’aime mamours, pitié.

 

Salle de journalisme.

 

Navid : Jamais, un test lumière n’aura eu un sujet aussi magnifique. T’es resplendissante.

Adrianna : Resplendissante ? C’est n’importe quoi.

Navid : Si, je t’assure.

Adrianna : Non, il a pas de lueur qui émane de moi, crois moi.

Navid : Est-ce que tout va bien ?

Adrianna : T’es heureux ? Je veux dire pour nous.

Navid : T’es sérieuse là. J’ai jamais été aussi comblé. C’est super ce qu’on vit toi et moi. Je ne changerais rien du tout.

Adrianna : Alors, tu veux pas que ça change.

Navid: Sûrement pas, enfin, je ne suis pas contre les changement de Barack Obama mais dans notre cas, le changement c’est mauvais. Tout ça, toi et moi, tout est exactement comme je l’imaginé. Je t’assure, je suis réellement comblé Adrianna.

Adrianna : Oui, moi aussi.

 

À l’extérieur du lycée.

 

Prof : Bon. Je veux que tout le monde se donne à fond aujourd’hui.

Naomi : Vous voulez plaisanter. Il fait au moins 38 degrés, c’est pas le temps idéal pour se donner à fond.

Prof : Utiliser la chaleur les filles, utiliser la.

Naomi : Ah mon dieu.

Prof : Vous deux, qu’est-ce que vous attendez ?

Naomi : J’ai mes règles aujourd’hui, je pisse le sang comme un porc, il faut que j’aie à l’infirmerie.

Prof: Et toi Adrianna, tu as également tes règles ?

Adrianna : Non pas du tout mais j’ai une affreuse migraine.

Prof : Et bien, faire du hockey, tu feras du bien.

Naomi : Et peut-être qu’a cause de sa migraine, elle va tomber sur sa cross de hockey. Et oh non, elle va s’empaler dessus. Êtes-vous prête à subir des poursuites judiciaires ?

Prof: Bon partez mais je vous préviens Melle Clark, je vais commencer à compter vos cycles menstruels.

Naomi: Oh, Whoua, ça fait pitié.

Adrianna : Merci

Naomi : Salut les gars.

 

Intérieur du lycée, dans le couloir.

 

Naomi : À c’est pas vrai.

Adrianna: La clim doit être en panne.

Naomi : Je sais qu’on aurait du aller au cinéma, on étouffe ici. Alors, comment ça va ? C’est comme si je ne t’avais pas vu depuis des siècles.

Adrianna : Je sais. T’étais avec tes nouvelles amies et moi j’été occupée.

Naomi : Alors, quoi de neuf ? Qu’est-ce que tu manigances ?

Adrianna : Ça te dirais de dîner, un de ces soirs.

Naomi : Oh oui, bien sur.

Adrianna : Enfin, t’es pas obliger, si t’as pas envie, c’est juste que…, c’est que je travers une période difficile et j’ai cru que je serais géré ça toute seule mais j’y arrive pas, j’ai vraiment besoin de parler à quelqu’un, en privé.

Naomi : Tu traverses une passe difficile. Et bien, oui, on va arranger ça, on dînera ensemble.

Fille 2: Naomi.

Fille 1 : Qu’est-ce qu’elle fait ?

Naomi : En faîte, il faut que je me sauve, alors, on se verra plus tard. Salut les filles, quoi de neuf ?

Fille 3 : Ça va.

Fille 2: La chaleur a fait fondre ma boisson, on dirait du café. Beurk.

Fille 3: C’est du café Tasha.

Fille 1: Qu’est-ce qui cloche Naomi ?

Naomi: Non, rien, c’est juste, vous connaissez ma copine Adrianna ?

Fille 1 :Oui, la drogué ou ex-drogué maintenant.

Naomi : Oui, je crois qu’elle a repris ses habitudes.

Fille 3 : Et alors, que veux-tu y faire ? Tu la déjà a s’en sortir une fois.

Naomi : Je sais pas comment faire pour être amie avec une fille comme elle.

Fille 1 : Oublie la, je comprends que ça te bouleverse mais elle n’en vaux pas la peine.

Naomi : Bond sang, ça me met littéralement or de moi, qu’est-ce qui lui prend ? Pourquoi elle peux pas décrocher une fois pour toute ?

Fille 3 : J’en sais rien mais je sais que c’est pas ton problème.

 

Cour de Science.

 

Prof: Et vous ajoutez 20 centilitres acide sulfurique dans vos vases à bec et vous chauffer jusqu’à ébullition. Beau travail, Adrianna.

Fille 1: Je paris qu’Adrianna aimerait bien sniffer un peu acide sulfurique.

Naomi : Ouais, excellent.

 

Adrianna s’évanouie.

 

Naomi : C’est pas vrai

Prof: Tout le monde reste à sa place. Adrianna, est-ce que tu m’entends ? Adrianna.

Naomi : J’arrive pas à croire que ça recommence.

Fille 1 : C’est plus ton problème.

 

Générique.

 

Lycée, cafétéria.

 

Ethan : Très chouette.

Annie : Tu es chouette.

Silver : Vous êtes en chaleur ou quoi ?

Ethan: On aimerait bien un peu intimité, Silver.

Silver: On aimerait bien un peu de discrétion, Ethan.

Dixon: Annie, j’ai besoin de tes clefs.

Ethan : Raté.

Annie: Ah oui. Dixon a une mystérieuse activité extra-scolaire dont il ne veut pas parler.

Silver : Quoi ? Dis moi.

Dixon : Non, ce n’est pas grand-chose, j’ai juste rejoint la chorale.

Silver : Tu chantes vraiment dans la chorale.

Dixon : Quel mal il y a à ça ?

Silver: Oh ! Aucun. Aucun, c’est juste que c’est une activité organiser par l’école ou des loosers se retrouvent pour chanter ensemble à capela « le lion est mort ce soir ». Mais qu’est-ce qui à de plus cool que ça ? Est-ce que c’est vrai que le plus grand triomphe du chef de cœur, c’était de faire des bruitages pour une pub pour des aliments pour chien. Parce que franchement, c’est nul.

Annie : Faisons comme si on était seul au monde.

Harry: Bonjour West Beverly.

Annie : Avec mon père.

Harry : On subit la canicule de plein fouée et vous avait du remarqué que la clim était en panne, malheureusement, elle ne sera pas réparé avant au moins deux jours. Les cours d’aujourd’hui ont lieu comme prévu mais… et je sais que cette nouvelle va beaucoup vous attristé, les cours de demain sont annulés.

Ethan : Super.

 

Devant le lycée.

 

Naomi: Navid. Non, il n’y a pas d’autre Navid que toi ici.

Navid : D’accord, c’est quoi ton problème ?

Naomi : J’en ai pas, toi si, ta copine a repris ses habitudes.

Navid : Tu veux dire la drogue, non, ça m’étonnerais, je le saurais, tu ne crois pas.

Naomi: Elle n’est plus sous ma responsabilité, Navid.

Navid: Qui t’as dit qu’elle l’était ? T’es pas le centre du monde Naomi.

Annie : Oh, j’espéré vraiment qu’on puis être un peu seul.

Ethan : J’ai promis à mon frère mais demain ce sera que toi et moi, ma chérie.

Annie : Et une plage remplie d’élèves.

Ethan : Ouais mais tu sais bien… que j’aurais aimé être seul avec toi.

Tabitha: Annie. Whou Whou, Annie.

Annie : Salut. Une voiture, une voiture avec un ruban, une voiture avec un ruban pour moi.

Tabitha : Pour toi et ton frère, elle te plaie.

Annie : Oui. Je veux dire oui, oui, oui, oui, oui.

 

Maison des Wilson.

 

Dans la cuisine.

 

Debbie : Non et non.

Annie : D’accord, je peux comprendre que tu ne veilles pas m’offrir une voiture mais m’enlever une superbe voiture simplement pour prouver que tu as raison, c’est stupide.

Harry : Une autre voiture serait pratique… mais tu aurais d’abord du nous consulter.

Debbie: J’avais pourtant était claire la dessus, Tabitha, j’ai dis pas de voiture, et ça signifié pas de voiture.

Tabitha : Tu as dis pas de voiture pour l’anniversaire d’Annie, ce n’est pas un cadeau d’anniversaire. Les enfants ont eu de bonnes notes et ils ont besoin d’une voiture.

Annie : Merci grand-mère, Elle a raison, on en a besoin.

Debbie : Non, tu n’en as pas besoin, aucune gamine de 16 ans n’a besoin d’une voiture, il y a des enfants qu’ils n’ont même pas de chaussures et tu crois avoir besoin d’une voiture.

Annie : Bon, d’accord, je veux une voiture, ça serait utile. Je suis très reconnaissante d’avoir des chaussures et je le serais encore plus pour une voiture. Papa.

Harry: Debbie.

Debbie : Où sont les clefs ? La voiture retourne d’où elle vient et je vais prendre un bon bain glacé, si vous le voulez bien.

Dixon: Whoua, elle est a qui la bagnole dans l’allé.

Annie : Pas à nous.

 

Dans la véranda.

 

Annie: Tu sais, je crois pas qu’il faisait du taïchi à l’époque dans les colonies.

Tabitha : Tes inquiétudes perturbent beaucoup mon énergie, chérie.

Annie : Je suis désolé mais tu sais ce qui craint ?

Tabitha : Non, quoi dont ?

Annie: D’être ado, c’est comme si la moindre chose été une conspiration contre toi, on est toujours en train de te dire quoi faire et ou aller, tu contrôles plus rien dans ta vie. C’est vrai, on n’a pas la moindre liberté, ni d’espace vital et en plus, on ne peut même pas s’échapper de tout ça parce qu’on n’a pas de voiture. J’en ai râle bol, j’ai chaud et je suis fatiguer, j’en ai plus que marre d’être une ado.

Tabitha : Tu n’as pas tort, ma belle. J’ai un cadeau pour toi.

Annie : Des clefs. Oh grand-mère, on a déjà fait ça.

Tabitha: Ce ne sont pas des clefs de voiture, ce sont des clefs de mon refuge de Palm-Springs. Tu as besoin de faire un break. Retrouve toi, profite un peu de liberté et un peu d’espace.

Annie : Vraiment ?

Tabitha : Quel meilleur endroit pour décompresser que le désert.

Annie : Mais ma mère va…

Tabitha : Je lui ai déjà demandé. Tu peux partir.

 

Peach Pit.

 

Dixon : Un Hamburger et une grande frite, je connais quelqu’un qui a faim.

Navid: La chaleur me donne une faim de loup. Avec Silver, vous allez à la plage tout à l’heure.

Dixon : J’en sais rien, vieux, elle a peut être prévue de se préparé pour l’apocalypse avec un panneau « la fin est proche ».

Navid : Ouh, est-ce qu’il aurait de l’eau dans le gaz ?

Dixon : Non mais, ah, tu sais Silver, elle est un peut être parfois, enfin un peut trop négatif et elle a ses humeurs.

Navid : Mais non, ça fait parti de son charme et elle n’hésite pas à exprimer son désaccord. Elle aime tout remettre en question, c’est dans son caractère, c’est sa nature.

Dixon : Ouais mais elle se fiche de tout, ma sœur disait « je t’aime » à son petit copain et elle s’en est donner à cœur joie.

Navid : Écoute, laisse-moi-t’expliquer une petite chose et ça vient directement de ma grande expérience avec les femmes, d’accord. Pourquoi Silver se moque des je t’aime d’Annie et Ethan ? Hein. Par dépit, mon vieux, par dépit.

Dixon : Alors, tu veux dire que…

Navid : Cette nana t’aime et elle a envie que tu lui dises, alors dit le lui.

Dixon : Tu crois ?

Navid : J’en suis sûr. Il faut que je me sauve, on se voit tout à l’heure à la plage.

Dixon : Eh mais il est ou mon pourboire ?

Navid : Je t’en ai donné un énorme sous forme de conseil, par dépit. Oh désolé.

 

Maison des Wilson.

 

Debbie : Elle a mis le chauffage.

Harry : Hein. Quoi ?

Debbie : Ta mère a monté le chauffage pour ses presseuses cordes vocales. J’en peux plus Harry, j’en ai plus qu’assez.

Harry : Calme-toi, voyons, on va baisser le thermostat. C’est tout.

Debbie : Oh, je l’ai fait et tu sais ce qu’elle a fait, elle l’a remonté et tu sais ce que j’ai fais, je l’ai baissé et tu sais ce qu’elle a fait, elle l’a remonté et tu sais ce que tu as fais, rien du tout, absolument rien.

Harry : Et je suis s’en c’est faire quoi, tu es ma mère et elle ma femme, euh non, c’est le contraire, t’es ma femme et c’est ma mère, vous êtes deux femmes de caractères et je vous respecte toutes les deux.

Debbie : Mais c’est nous les parents, toi et moi.

Harry : Oui mais on vit sous son toi.

Debbie : Peut-être  qu’on ne devrait pas. J’ai besoin de toi Harry, je ne peux pas gérer ça toute seule.

Harry : Euh écoute, Debbie, où tu vas comme ça ?

Debbie : Baisser le thermostat.

 

Extérieur, dans un parc.

 

Naomi : Ah. Je devrais pas être là. Je…Je veux pas. Je devrais pas m’inquiété pour toi.

Adrianna : Comment as-tu su que j’étais là ?

Naomi : J’ai parlé à ta mère, cette délicieuse créature. Elle m’a dit que tu étais à la bibliothèque alors je me suis dis que…

Adrianna : Tu me connais plus tôt bien, on dirait.

Naomi : Ouais, c’est vrai. Et je sais que tu te drogues à nouveau.

Adrianna : Quoi ? Non.

Naomi : Tu comptes encore me mentir, vraiment c’est génial, merveilleux. Tout compte fait, c’était une idée stupide, je vais y aller.

Adrianna : Je… Je suis enceinte.

Naomi : T’es…

Adrianna : Je suis enceinte.

Naomi : Enceinte, enceinte. Ah, chérie.

Adrianna : C’est… C’est dingue, non.

Naomi : Alors, tu t’es évanouis parce que…

Adrianna : Je me sentais patraque.

Naomi : Qu’est ce que tu comptes faire ?

Adrianna : J’en ai aucune idée.

Naomi : Qui est le père ?

Adrianna : Je crois que c’est un gars qui s’appel Hank que j’ai connu en cure. Mais j’en suis pas sûre.

Naomi : Est-ce que tu vas bien ?

Adrianna : Je suis terrifié.

Naomi : Ouais.

 

Maison des Wilson.

 

Chambre d’Annie.

 

Annie ; Dis moi tu veux aller à Palm-Springs ?

 

Chambre d’Ethan.

 

Ethan : Où ça ?

Annie : À Palm-Springs. J’ai les clefs de la maison de Palm-Springs de ma grand-mère.

Ethan : Où on pourrait être seul ?

Annie : Entièrement seul.

Ethan : T’es prête à louper la fête sur la plage pour que toi et moi, on aille… à Palm-Springs ?

Annie : Je suis prête. Je… Je suis prête à aller à Palm-Springs.

Ethan : Et bin alors, comment dire. Allons à Palm-Springs.

Annie : Génial. Allons-y. Je vais aller à Palm-Springs.

 

Sur la plage.

 

Adrianna : Regard-les avec leur frisbee. Ils sont vraiment insouciants.

Naomi : Hé. On n’est pas obligé de rester.

Adrianna : Non, ça… Ça va aller, ça me plaie. En plus, j’ai dis à Navid que je viendrais.

Naomi : Tu lui as pas parlé de tu sais quoi ?

Adrianna : Non, pas encore. En faîte, je voulais le faire c’est juste que…  Je ne sais pas comment le lui annoncer C’est vrai, comment on dit à son petit-ami qu’on est enceinte d’un gars qu’on connait à peine. Il est vraiment génial, il est si heureux en ce moment, je vais finir par le lui dire, un jour ou l’autre. C’est juste que… J’attends le bon moment.

Naomi : T’as pas apprendre de décision tout de suite, d’accord. Alors aujourd’hui, on oublie tout en jouant au frisbee.

Adrianna : D’accord.

Naomi : Aller vient, je crois qu’on est tous installé là-bas.

 

Maison de Palm-Springs.

 

Annie : Et voilà, on y est, Palm-Springs.

Ethan : Ouais, on est à… à Palm-Springs.

Annie : Est-ce que tu veux que je te fasse visiter.

Ethan : Ouais.

Annie : Ça fait longtemps que je suis pas venue. Voici-la salle à manger.

Ethan : Chouette.

Annie : Ah ouais. La cuisine.

Ethan : Très chouette.

Annie : Et voici le salon.

Ethan : Super chouette.

Annie : Ouais, tu peux poser ton sac où tu veux.

Ethan : Ouais.

Annie : Oui et par ici, il y a la piscine.

Ethan : Whoua, c’est cool.

Annie : Par ici, il y a la chambre et…

Ethan : La chambre ?

Annie : Est-ce que tu veux jouer aux cartes ?

Ethan : Aux cartes ?

Annie : Où a autre chose ? Où tu as faim ? On devrait aller acheter à manger ? Tu as faim.

Ethan : Oui, on a qu’à dîner quelque part et ensuite tu me montreras la chambre.

Annie : Bonne idée.

 

Sur la plage.

 

Dixon : Et mais qu’est ce que tu transportes dans ce sac ? Un cadavre ou alors un animal très lourd mais très petit.

Silver : Je vais faire un château de sable. Mais pas un simple château de sable, le plus beau château de sable. Quoi ?

Dixon : Euh, rien du tout, construisons ce fameux château de sable.

Silver : Tu sais quand j’étais petite, j’étais une véritable passionner de château de sable. Mais les gens ont tendance à penser que c’est réservé aux amateurs Je suis pas du tout d’accord. Quant ils sont beaux, ils peuvent ressembler à du Gaudi, tu connais Gaudi, l’architecte espagnol.

Dixon : Oui, bien sûr. J’adore.

Silver : Rempli d’eau celui-ci, fonce.

Dixon : Oui, bien chef.

 

Toujours sur la plage, un peu plus loin.

 

Adrianna : Hé, mais t’es malade.

Georges : J’ai une blague pour toi, Où se retrouvent les drogués qui vont à la gare ? Et ben, sur les rails. Pigé, sur les rails.

Naomi : Fou le camp Georges. Mais casse-toi.

Georges : Ha la, la.

Naomi : Ignore-le, c’est un véritable abruti.

Adrianna : Oui.

 

Maison de Wilson.

 

Debbie : Est-ce qu’Annie t’a donné de ses nouvelles ? Elle n’a pas précisé à quelle heure se terminais cette fête.

Harry : Non.

Tabitha : Harry portais des couches en tissus.

Debbie : Quoi ?

Tabitha : J’entends par-là que je me suis bien occupé des enfants pendant très très longtemps.

Debbie : Où est Annie ?

Tabitha : Je lui ai donné les clefs de ma villa à Palm-Springs. Laisse-moi d’abord t’expliquer.

Debbie : Oh, tu peux toujours essayer.

Tabitha : Elle avait besoin d’être un peu seule, tranquille loin de sa famille, c’est une ado, c’est pas facile d’être une ado de nos jours, on oubli ça. C’est très stressant. J’ai fais ce que je pensais être le mieux.

Debbie : Tu as envoyé notre fille à Palm-Springs toute seule ?

Tabitha : Ne monte pas sur tes grands chevaux, Debbie. Je t’assure qu’elle ne craint absolument rien.

Debbie (à Harry) : Elle est à Palm-Springs. Ta mère a envoyé notre fille dans sa maison de Palm-Springs.

Tabitha : Où je viens juste de faire installer un système de sécurité dernière cris.

Debbie : La sécurité est une chose mais c’est pas là le problème.

Tabitha : Alors, quel est le problème ?

Harry : Le problème c’est qu’Annie est notre fille et que tu n’avais pas le droit de t’emmêler. Oui, je sais, on vit dans ta maison mais se sont nos enfants, ceux de Debbie et les miens. Alors si tu ne peux pas accepter ça et ben, on déménagera ici.

 

Dans un restaurant.

 

Annie : Qui aurait cru que le foie pouvait être servi d’autant de façon ?

Ethan : Euh, Alors, voyions un peu, un service en 7 plats et celui-là, c’est le num…, c’est le numéro combien ? Avec un peu de chance, on devrait être sorti d’ici avant qu’on doive s’inscris à la fac

Annie : Génial (Son portable sonne) Appel de maman. À c’est ma mère. Mais ma grand-mère m’a dit qu’elle avait donné son accord et ce soir la seule chose qui compte c’est être avec toi, alors pas de coup de fil.

Ethan : Ouais et apparemment, rien de bon à manger non plus. Alors, À au faîte le riz de veau ça n’a rien avoir avec le riz normal, au cas où tu te poserais la question.

Annie : Euh, Je suis prête. À retourné à Palm-Springs.

Ethan : Je n’aime pas le riz de veau.

 

Sur la plage.

 

Fille 3 : J’aurais jamais cru ça.

Naomi : Vous êtes là ? Je vous cherchais partout. Vous avez dit à tout le monde qu’Adrianna se drogué.

Fille 3 : Euh, oui.

Tasha : Tu nous l’as dis. Elle est drogué jusqu’à la moelle.

Naomi : Oui et bien en faîte, c’est faux et c’est mon amie. Alors dorénavant, plus personne ne critiquera aucun de mes amis. Compris.

Tasha : Mais, je croyais que …

Fille 1 : Oui, aucun problème.

Fille 3 : Bien sûr.

Tasha : Mais je pensais que… Aucun problème.

Naomi : Ouais.

 

Maison de Palm-Springs.

 

Ethan : Je t’aime.

Annie : Je t’aime. Je suis désolé. Je suis désolé.

Ethan : Quoi ? Qu’est-ce qu’y a ?

Annie : Non, non, Rien du tout, je suis désolé.

Ethan : Mais qu’est ce qu’il y a ?

Annie : Non, c’est simplement que je…, c’est simplement que j’attends ce moment depuis si longtemps et c’est vraiment incroyable pour moi. Je suis plus tôt nerveuse.

Ethan : Et ben, c’est tout à fait naturel, c’est normal.

Annie : C’est simplement que c’est une étape importante. Aujourd’hui, je suis vierge et demain matin, je ne le serais plus et c’est réellement très, très important pour moi, j’ai toujours su que je le ferais avec quelqu’un à qui je teindrais vraiment, tu sais quelqu’un qui serait le bon, peut-être le seul et unique et je crois l’avoir trouvé.

Ethan : Je suis désolé.

Annie : Quoi ?

Ethan : Je crois pas que je fais pouvoir faire ça.

Annie : Quoi ?

Ethan : Annie, si finalement ça marché pas entre nous.

Annie : Euh. Qu’est ce que tu veux dire ? Tu…  Tu crois qu’on va se séparer.

Ethan : Non, non, c’est juste si quelque chose arrivé, que toi et moi, ça… ça allé pas et que je finisse pas te faire du mal. Je veux pas te blesser.

Annie : C’est trop tard, tu viens de le faire.

 

Sur la Plage.

 

Fille : Ouais bravo, t’as réussi.

Georges : Et Navid, où est passé ta copine, on aurait besoin de quelqu’un près a ce défoncer pour notre équipe. À moins qu’elle préfère ce faire de piquouse.

Navid : Adrianna est cligne Georges.

Georges : C’est une droguée Navid. Ça la brancherait de la poudre.

Navid : Boucle-là, d’accord.

Adrianna : Oh mon dieu, Navid, arrêt. Arrêt, il en faut pas la peine. Il en faut pas la peine. Mais qu’est ce qui t’as pris ?

Navid : Il disait du mal de toi.

Adrianna : Est-ce que tu défendais encore mon honneur ?

Navid ; Je suis désolé que ça ai dégénéré.

Adrianna : Tu sais que les rumeurs sont fausses, hein.

Navid : Bien sur que je sais que les rumeurs sont fausses.

Adrianna : Euh.

Navid : Euh quoi ? Tu vas bien ?

Adrianna : C’est pas un bon Euh. Je… Je suis… Enceinte.

Navid : T’es enceinte. C’est une plaisanterie.

Adrianna : C’était avant qu’on soit ensemble.

Navid : Non, non, écoute. Je vais aller faire un petit tour.

Adrianna : Navid, non, non, non, non, je t’en pris.

Navid : Non, non, laisse-moi un peu.

Adrianna : S’il te plaît, s’il te plaît, reste.

Navid : Il faut que j’aille faire un tour, d’accord. J’ai besoin de temps pour réfléchir.

 

À Palm-Springs.

 

Dans la voiture.

 

Harry : J’arrive pas à croire qu’Annie soit partie à Palm-Springs sans nous demander la permission.

Debbie : Les lumières sont éteintes.

Harry : Ça c’est… la voiture d’Ethan.

Debbie : La voiture d’Ethan.

 

Devant la maison.

 

Debbie : Harry, tu te souviens du système de sécurité dernier cris alors fait attention.

Harry : Oui, entendu. Le voilà. C’est Ethan.

Debbie : Qu’est ce qu’il fait ? Ah, j’y crois pas, il dort tout seul sur le canapé. Où est Annie ? Harry ?

Harry : Debbie, viens par là, viens. Regarde. La voilà. Au lit en train de dormir.

Debbie : Et toute seule.

Harry : Quoi ?

Debbie : Harry.

Harry : Quoi ?

Debbie : Qu’est ce qu’on fait ici ?

Harry : J’en sais rien, j’en sais rien.

 

Dans la voiture.

 

Debbie : C’est sûrement bien pour elle de passer un peu temps loin de ses parents.

Harry : Alors tu penses qu’on devrait pas débouler.

Debbie : C’est ce que je crois.

Harry : Tu sais… Je crois que je ne sais plus trop où j’en suis au niveau de l’éducation des enfants ces derniers temps.

Debbie : Pourquoi ? À cause de Sean.

Harry : En trotte. Désolé, je sais que ça rend les choses plus difficiles pour toi.

Debbie : En plus ta mère n’a rien fait pour arranger les choses.

Harry : C’est bien ce que je disais.

Debbie : Ça va aller. Je crois qu’on essaye tous de faire de notre mieux, même ta mère. Même si ça ne me dérange pas de m’en éloigner.

Harry : Je suis d’accord. Tu sens si bon.

 

Sur la plage.

 

Silver : Quoi ? J’ai du sable sur le visage ou quoi ?

Dixon : Non, non, non. Écoute, Euh… Je t’aime.

Silver : Merci.

Dixon : Merci !

Silver : Je sais pas trop quoi te dire.

Dixon : Non, non, dis rien du tout. Écoute, laisse tomber.

Silver : Quoi ? Je dois répondre que je t’aime. C’est obligatoire.

Dixon : Écoute oublie ça. D’accord.

Silver : Et maintenant, tu m’en veux. Ah, c’est incroyable. Une minute, tu m’aimes et la suivante, tu m’en veux.

Dixon : C’est bon, laisse tomber.

Silver : Non, c’est pas juste, j’ai rien fais du tout. Pourquoi est ce que tu m’en veux ? Parce que j’ai pas dis la même chose que toi. C’est pour ça. Parce que si c’est ce que tu veux que je fasse et ben je le ferais. T’as qu’a me dire des fiches comme ça je pourrais lire ce que tu as envie t’entendre.

Dixon : Tu réagis excessivement.

Silver : Non, je réagis simplement peut-être pas de la façon dont tu souhaiterais, je suis désolé.

Dixon : Et tu veux bien me pas te conduire en taré.

Silver : C’est ce que tu penses de moi que je suis une taré. Va te faire voir, Dixon.

 

Devant la maison à Palm-Springs.

 

Annie : On devrait y aller, la route est longue.

Ethan : Ouais mais au moins la canicule est finie.

Annie : Oh mon dieu, la voiture de mes parents.

Ethan : Ils sont ici à Palm-Springs. Mais ils nous bloquent avec la voiture, on peut pas repartir.

Annie : Mais… Mais où ils sont ? Maman.

Harry : Hein. Quoi ?

Annie : Papa.

Harry : Annie.

Ethan : Bonjour Madame Wilson, bonjour Monsieur Wilson.

Debbie : Oui.

Annie : Mais qu’est ce que vous faîtes ici ?

Harry : Je crois qu’on pourrait te poser exactement la même question.

Debbie : Mais on ne le fera pas.

Harry : Bon, je crois qu’on a tous école aujourd’hui.

Debbie : Oui.

Harry : Euh. … Alors je crois qu’on ferait mieux d’y aller.

Ethan : Oui, nous aussi. On va vous laisser. Conduisez prudemment.

Debbie : Vous aussi.

Annie : Euh, d’accord.

Debbie : Tu ne crois pas qu’ils ont…

Harry : Je ne veux même pas y penser.

Debbie : Harry.

Harry : Ouais bon.

 

Lycée.

 

Classe de journalisme.

 

Adrianna : Salut toi.

Navid : Salut.

Adrianna : Salut. C’est chouette, il fait frais ici.

Navid : Ouais, on a de la chance hein.

Adrianna : Alors, comment c’est passé ta balade, ou est ce que je tombe mal. T’as encore besoin de marcher un peu.

Navid : Non, ça va j’ai suffisamment marché, ouais, enfin je crois.

Adrianna : Et ?

Navid : Adrianna, je voulais te dire que je ne pouvais pas faire ça, je peux pas gérer cette situation et je ne veux pas d’une petite amie qui est enceinte de je sais quel autre gars.

Adrianna : Euh, tu sais en faîtes, je ne te demande vraiment rien.

Navid : Temps mieux… Parce que je sais pas si je peux faire quelque chose pour toi ou être quoi que ce soit pour toi. Je… Je sais vraiment pas comment gérer ça.

Adrianna : D’accord.

Navid : Je suis vraiment désolé, Adrianna.

 

Dans le couloir.

 

Silver : Salut.

Dixon : Salut.

Silver : Écoute, je suis désolé.

Dixon : Non, tout va bien.

Silver : Ouais.

Dixon : Je t’assure, écoute, fait comme si c’était jamais arrivé.

Silver : D’accord. C’est parfait.

Dixon : Euh… Euh, il faut que j’y aie. Ok

Silver : D’accord. On se voit plus tard.

Dixon : Hein. Ouais, bien sur. À plus.

Silver : Salut.

 

Maison des Wilson.

 

Debbie : Les enfants peuvent avoir la voiture.

Tabitha : Ah vraiment.

Debbie : C’était très généraux de ta part et ça nous sera bien utile. Mais ils devront payer leurs essences et leur assurance, je serais ferme sur ce point particulier.

Tabitha : Je suis désolé, tu sais. J’ai dépassé les bornes, c’est difficile de savoir quand s’impliquer et quand s’abstenir.

Debbie : Je veux que ça marche mais on doit établir des règles de bases.

Tabitha : Ça me convient, je travail mieux quand je suis cadré mais ça devra attendre mon retour, Debbie.

Debbie : D’où ?

Tabitha : De Concord Massachusetts. J’ai eu la mini série. Je serais Marni Osgoud dans « Tunique rouge et Sang bleu ». Ne t’en fait pas Debbie, ma décision n’a rien avoir avec toi. J’ai besoin de bosser. Ça me manque et je crois que tu contrôle bien la situation ici.

Debbie : Merci Tabitha.

Tabitha : Ah et je suis ravis que tu donnes cette voiture aux enfants parce que après ce que vous avez fait dans le mini-van, je n’oserais plus m’assoir dedans.

 

Au lycée.

 

Dans le couloir.

 

Naomi : Je… Je te dois des excuses. Cette rumeur comme quoi tu prendrais de la drogue est la dernière chose dont tu es besoin.

Adrianna : Et c’est pas ta faute.

Naomi : Si, en faîte si. Ça l’est. J’ai dis aux filles que tu avais rechuté et… Et c’était avant que je sache que… Enfin,  tu sais. Et elles l’ont répétée partout.

Adrianna : Pourquoi t’es allé dire ça ?

Naomi : Parce que c’était ce que je croyais. C’est vrai, je sais pas, j’étais en colère et quant tu te drogué avant, j’ai vraiment voulu t’aidé, je t’ai tendu la main et tu m’as blessé. Tu m’as menti et…  Tu m’as laissé tomber.

Adrianna : Oui, je sais. Je le regrette.

Naomi : Alors, on en est où ?

Adrianna : Et bien, j’ai 16 ans, je vais avoir un bébé alors ça fait de moi une statistique vivante et mon petit ami vient de rompre avec moi.

Naomi : Quoi ?

Adrianna : Ouais, c’est merveilleux… Et je suis toute seule et je vais devoir gérer ça.

Naomi : Tu n’es pas seule Adrianna d’accord, je suis là. Tu peux compter sur moi, ok. Et… Et si tu veux avoir ce bébé, je t’accompagnerais au cours d’accouchement et si tu ne veux pas le garder, je t’emmènerais à la clinique. Et si tu n’arrives pas à te décider, je resterais avec toi jusqu’à ce que tu y arrives. Si tu veux bien.

Adrianna : Merci.

Prof de sport : Naomi, Adrianna, on vous attend.

Naomi : Il faut arrêter les stéroïdes, vieille peau. Allé viens.

 

Dans un autre couloir.

 

Annie : Ethan.

Ethan : Il faut que je te parle.

Annie : Ouais et bin, t’avais pas grand-chose à dire dans la voiture en revenant ce matin.

Ethan : Écoute, hier soir, je voulais tellement être avec toi, tu peux pas imaginer mais j’ai paniqué parce que… Il ne s’agissait pas simplement de coucher avec toi, il y bien plus que ça et en entendant toutes ces émotions que tu rattaches aux sexes. Et bin, ça m’a fait comprendre que... Je ressentais la même chose et c’est ce que je veux moi aussi. Mais, je tiens à m’assurer que… Qu’on est des bases solides enfin tu vois ce que je veux dire avant d’en arrivais là. Alors, peut-être qu’on pourrait ralentir un peu les choses.

Annie : Ah, Euh… Et comment on fait pour ralentir un peu les choses ?

Ethan : Et bin, je te propose un rancard, juste un rancard, un typique, normal et ennuyeux de lycéen pas de foie, pas riz de veau, surtout pas, un simple ciné et beaucoup de bisous partout, qu’est ce que tu en dis ?

Annie : Je dis oui.

Ethan : Je t’aime Annie Wilson.

Annie : Je t’aime Ethan Ward.

 

Fin

 LOVE ME OR LEAVE ME

Previously on 90210.

 

Portia : We don’t let sophomores sit with us.

Naomi : I’m not your ordinary sophomore.

 

In the corridors of high school.

Ethan : Hey, girlfriend ?

Annie : Yes, boyfriend?

Ethan : Nothing, nothing. I just like saying that.

Annie : I like hearing it.

 

In the corridors of high school.

Adrianna : I'm going to lose everything!

Naomi : no, no, you're not. give it to me. I can help you deal with this, but you got to let me.

 

In Naomi’s bedroom.

Naomi : Look at this. I need you to tell them that the drugs were yours.

 

In Naomi’s father lawyer’s office.

Naomi’s lawyer : If she confesses it should help, but you know there's no guarantees.

Naomi : Adrianna's going to be here. If you'll just give her a few more minutes.

Naomi : I cannot believe you did this to me. You were the one person that I thought I could count on, that I could trust.

 

On the ball.

Naomi : I’m glad that you're okay, I really am. But I can't keep watching you do this to yourself, not anymore.

Navid : I'm a virgin.

Adrianna : What?

 

In the clinic.

Doctor : When we ran your blood work, it turns out you're pregnant. 

Adrianna : No. What's Navid going to think? He's going to hate me.

 

On the TV.

Man : temperatures will remain in the 20s as a cold front drops down into the area.

In Annie’s bedroom.

Annie on the phone : Oh, my friends back home are so going to get a snow day, those lucky bastards.

In Ethan’s bedroom.

Ethan on the phone : back home, huh ?

Annie : back in Kansas, I mean.

Ethan : hey, home is where the heart is, Annie. So there’s a blizzard in Kansas.

Annie : and a heat wawe in L.A. seriously, I’m wearing practically nothing

Ethan : what kind of nothing ,

Annie : ha. Um… just a black negligee.

Ethan : a negligee ?

Annie : it’s black. It’s sort of sheer. Sort of…

Debbie : hello ?

Annie : I’m on the phone.

Debbie : and you shouldn’t be. It’s late, Annie. Time to hang up. Good night, Ethan.

Ethan : good night, Mrs. Wilson.

Debbie : time to hang up, Annie.

Annie : fine.

Ethan : Annie, charge your cell next time.

Annie : I better go.

Ethan : good night.

Annie : sweet dreams.

Ethan : sweet dreams. Annie ?

Annie : yeah ?

Ethan : I love you.

Annie : I love you too.

 

On the Dixon and Annie’s grandma’s kitchen.

Tabitha : Don't shoot till you see the whites of their eyes. Come, children, give me your muskets to clean.

Dixon : Um, it says, "now come, children, Give grandmother your muskets to clean."

Tabitha : I made a teensy adjustment. I'm just not sure I'm plausible as a grandmother.

Annie : Yeah, well, it's a miniseries about a 70-something revolutionary war hero who knits in her spare time. Not so sure plausibly is top priority.

Tabitha : Come, children, give grandmother your muskets to clean.

Annie : Here is my musket. I do hope she shoots straight.

Debbie : ooh. The ac was off.

Tabitha : oh, I want it off. It's better for my vocal chords.

Debbie : It's nearly 90 degrees in here. Aren't you sweltering?

Harry : It is hot.

Tabitha : These vocal chords are what put this roof over our heads.

Debbie : Okay, guys, it's almost time for school. And I happened to notice that the trash hasn't gone out. And the dishwasher hasn't been emptied.

Tabitha : They're helping me rehearse Red Coats and Blue Bloods.

Dixon : Yeah, grandma, has an audition.

Debbie : And you have chores.

Tabitha : Oh, please, I pay the help to do those things. There's no need.

Debbie : there is a need. They’re kids. They have chores so they'll learn...

Tabitha : What? how to take out the trash ? Is that really what you want Your children learning?

Debbie : Harry...

Harry : What?

Debbie : Fine. I'll do the chores.

Tabitha : The maid will do the chores.

Dixon : Um, you know what? We'll do the chores.

Annie : Yep, here we go. Cleaning up. Oh, hey, can I have the car this afternoon? I want to do something with Ethan.

Dixon : No can do. Got something to do this afternoon.

Annie : What?

Dixon : Um… An extracurricular activity.

Annie : Okay, fine, then you can do the chores. Break a leg today, grandma.

Tabitha : Thanks, sweetie.

Dixon : Yeah, break a leg.

Tabitha : thank you.

Debbie : Absolutely... Break a leg.

 

In the yard of high school.

Annie : You have a nice mouth.

Ethan : I'm glad you like it.

In the corridors.

Dixon : Look, all I'm saying is maybe it's not the end of the world.

Silver : I'm sorry, my optimistic friend, But the Santa Ana winds do not blow in January. What we're dealing with here, is global warming, i.e., the end of the world as we know it, i.e. the apocalypse.

Dixon : Come on, silver. the apocalypse?

Silver : I'm not kidding. Look, one of the seven signs. Excessive P.D.A.

Annie : Hi, guys.

Silver : Check revelations, babe.

Dixon : So what's up, guys?

Annie : I actually got to run. I got to grab a book from the library before class. Bye, honey.

Ethan : Bye, baby. Actually, I'm gonna take off, too. Unless you need some help with…

Annie : No, I'm fine. I love you.

Ethan : I love you, too.

Annie : Bye, guys.

Ethan : Later, guys.

Dixon : See you, man.

Silver : The phrase "gag me" comes to mind.

Dixon : Why? they're happy.

Silver : They're giving me diabetes. All, " I love you. I love you. I love you, snookums. I love you, boo-boo." Please.

 

In the journalism class.

Navid : Never before did a Blaze lighting test have such a beautiful subject.

Adrianna : ha. Ha. Ha.

Navid : You're glowing.

Adrianna : Glowing? I'm not glowing.

Navid : Yeah, you are.

Adrianna : No, there's no glow emanating from over here. Trust me.

Navid : Is everything all right?

Adrianna : Are you happy? Like, I mean, with us?

Navid : Seriously ? I've never been happier with us or with anything else. I wouldn't change a thing.

Adrianna : So you don't want things to change?

Navid : Hell, no. I mean, I love me some Barack Obama, but in this case, change is bad. This... you and me... Us, everything, is just exactly right. Seriously, I'm really happy, Adrianna.

Adrianna : Yeah, me, too.

 

On the ground of hockey.

Hockey’s coach : All right, I want to see some hustle out there today, everybody.

Naomi : Really! With all due respect, it's a hundred degrees out. It's not exactly hustling weather.

Hockey’s coach : Use the heat, girls, use the heat.

Naomi : Oh, my god.

Hockey’s coach : You two, what do you want?

Naomi : I have my period. I'm bleeding like a stuck pig. I need to see the nurse.

Hockey’s coach : And you, Adrianna, are you also menstruating?

Adrianna : No, I'm not, but I have a really bad headache.

Hockey’s coach : Maybe field hockey would help.

Naomi : And maybe she gets a migraine, falls on her field hockey stick and oh, no, impales herself. Are you prepared to deal with a lawsuit?

Hockey’s coach : Fine, go. But I'm warning you, ms. Clark, I'm gonna start keeping track of your menstrual cycle.

Naomi : Oh, wow, that's pathetic.

Adrianna : Thanks.

Naomi : Hey, boys.

  

In the corridors of high school.

Naomi : Oh, my god!

Adrianna : The ac must be busted.

Naomi : I knew I should have gone to crossroads. This is such a crock. So, how have you been? I feel like I haven't seen you in ages.

Adrianna : I know. you've been hanging out with your new friends and I've just been busy.

Naomi : What's been going on? What are you up to?

Adrianna : Do you want to have dinner sometime?

Naomi : Sure, yeah, of course.

Adrianna : I mean, you don't have to if you don't want to. I just, um... I'm, uh... I'm going through something. And I thought I knew how to handle it, but I don't. And I just, I... I really need someone to talk to. In private.

Naomi : You're going through something? Yeah, we'll do dinner. We’ll set it up.

Portia : Naomi.

Naomi : Um, actually I have to go, so I'll see you later. Hey, guys, what's up?

Tasha : The heat totally melted my drink. It tastes like coffee. Ugh.

Tasha and Portia’s friend : It is coffee, Tasha.

Portia : What's wrong, Naomi?

Naomi : Nothing. it's just... You guys know my old friend Adrianna?

Portia : Yeah. the druggie. Sorry, ex-druggie now.

Naomi : yeah, I think she's using again.

Tasha and Portia’s friend : What can you do? You already tried to help her once, right?

Naomi : I just don't know how I'm supposed to be friends.

Portia : You're not, Naomi. I mean, I know you're upset, but she's not worth it.

Naomi : God, it just pisses me off so much ! What's with her? I mean, why is she such a train wreck druggie?

Tasha and Portia’s friend : I don't know, but I know she's not your problem.

 

In the chemistry’s class.

Chemistry’s teacher : And you add 20 of the sulfuric acid into to your beaker and heat until it's boiling. Great job, Adrianna.

Portia : Bet Adrianna would like to drop some of that sulfuric acid.

Naomi : Yeah, good one.

Adrianna fainted and falls of her chair.

Girl : Whoa, what happened ?

Naomi : Oh, my god!

Chemistry’s teacher : Everyone stay in your seats. Adrianna ? Adrianna, can you hear me ? Adrianna?

Naomi : I can't believe this is happening again.

Portia : She's not your problem.

 

Credits.

 

In the cafeteria.

Ethan : You're nice.

Annie : you’re nice .

Silver : What, are you two in heat?

Ethan : Hey, uh, how about a little privacy, silver?

Silver : Mm, how about a little discretion, Ethan?

Dixon : Annie, I need those keys.

Annie : Huh? Oh. Yeah. Um, Dixon has a mysterious extracurricular activity that he doesn't want to talk about.

Silver : What? Tell me.

Dixon : It's no big deal. I just joined the choir.

Silver : You're singing in the choir?

Dixon : Yeah, what's wrong with that?

Silver : Um… Nothing. Nothing. I mean, it's an organized school activity where nerds stand on risers and sing an a cappella version of "the lion sleeps tonight." I mean, how cool can you get, am I right? Is it true that the choirmaster's biggest credit is backup singer in a pet-stain remover commercial ? Because that's rad.

Annie : We can pretend it's just you and me.

 

On the TV.

Harry : Hello, West Beverly.

Annie : And my dad.

Harry : We're in the middle of a heat wave, and as you've probably noticed the ac is broken. Unfortunately, it won't be fixed for at least another day. Today's classes will continue as scheduled, but-- and I know that this will disappoint you all, school tomorrow is cancelled.

Ethan : Ha...?! Yes!

Boy : Beach party!

All students : Beach party! Beach party ! Beach party !

 

Outside of the high school.

Naomi : Navid !

Navid turns around.

Naomi : Well, there's no Navid standing behind you, now is there, honey?

Navid : Okay, what's your problem?

Naomi : I don't have a problem. You do. Your girlfriend's using again.

Navid : Using? drugs? no, I don't think so. I'd know, wouldn't I?

Naomi : She's not always my responsibility, Navid.

Navid : Who said she was? Get over yourself, Naomi.

Annie : I really was hoping that we could hang out alone.

Ethan : I promised my brother. Tomorrow, though, it's just you and me, girl.

Annie : And a beach full of classmates.

Ethan : Mm, yeah, I did really, really just want to be alone with you.

Tabitha arriving in the new car : Annie ? Yoo-hoo ! Annie!

Annie : Hi! A-a car? a car with a bow?

Tabitha tightens her the keys of the new car.

Annie : A car with a bow for me?

Tabitha : For you and your brother. You like it?

Annie : Yes! I mean, yes, yes, yes, yes, yes!

 

In Tabitha’s house’s kitchen.

Debbie : No.

Annie : Okay, I get that you don't want to give me a car, but to take away a car, a perfectly good car, just to prove a point?

Harry : Another car would be handy. But you should've run it by us first.

Debbie : I was pretty explicit about this, Tabitha. I said, no car, and I meant no car.

Tabitha : You said no car for Annie's birthday. This is not a birthday car. The kids got good grades last term, and they need a car.

Annie : Thank you, grandma. She-she's right, okay? we do.

Debbie : No, you don't need a car. No 16-year-old needs a car. There are kids in other countries without shoes and you think you need a car?

Annie : Okay, I want a car. A car would useful. I am grateful for my shoes, but I would be very grateful for a car. Daddy?

Harry : Deb?

Debbie : Where are the keys? The car is going back. And I'm going to take a nice icy cold bath.

Dixon : Wow, whose car is that in the driveway?

Annie : Not ours.

  

On the terrace of Tabitha’s house.

Annie : You know, I don't think they did tai chi in colonial new England.

Tabitha : Your agita is messing with my chi, dear.

Annie : I'm sorry, but you know what kind of sucks?

Tabitha : What's that?

Annie : being a teenager. Okay, it's like everything is in a conspiracy against you. You're always being told what you can do and where you have to be. Nothing's in your control. I mean, you can't have freedom and you can't have space, but you can't get anywhere because you can't have a car. I'm sick of it. I'm hot and I'm tired and I'm tired of being a teenager.

Tabitha : I think you have a point. I have something for you.

Annie : Keys. oh, grandma, we tried this.

Tabitha : These are not car keys. They're keys to my Palms Springs getaway. You need to get away. Be by yourself. Have some freedom, have some space.

Annie : Really?

Tabitha : What better place to chill out than the desert?

Annie : uh… But my mother would...

Tabitha : I already asked her. You're good to go.

 

In the Peach Pit.

Dixon : Burger, club, double fries. Someone's hungry.

Navid : the heat makes me hungry, bro. Hey, you and silver going to the beach later ?

Dixon : I don't know, man. She may have plans already preparing for the apocalypse with her "the end is nigh" sign.

Navid : Oh, do I detect trouble in paradise?

Dixon : Nah, man. You know, silver's a little much sometimes with the whole negativity and moodiness.

Navid : Come on, man, that's part of her charm. She has that whole dissenting- voice thing going on, you know? She questions things. It's who she is, it's what she does.

Dixon : No, she mocks everything, man. My sister said "I love you" to her boyfriend, She has a field day.

Navid : All right, you know what? Let me tell you something. Now, this is drawing from my vast experience with women, okay? Why would Silver mock Annie and Ethan's "I love you ’ s" ? Huh? Sour grapes, baby. Sour grapes.

Dixon : So you-you mean... ?

Navid : That chick loves you, man. And she wants you to say it to her. So say it to her.

Dixon : You think?

Navid : Dude, I know. I'm out of here, bro. I'll see you at the sea, bro.

Dixon : Hey, man, where's my tip?!

Navid : I gave you a tip, my friend. A big tip Sour grapes. Sorry about that.

Man : watch it, my bad.

 

In the Tabitha’s lounge.

Debbie : She turned up the heat!

Harry : Who did what?

Debbie : Your mother. She turned up the heat for her precious vocal cords. I'm sure. I've had it, Harry! I have had it!

Harry : Take it easy. We will turn the thermostat down.

Debbie : Oh, I did, and you know what she did? She turned it up! And you know what I did ? I turned it down. And you know what she did ? She turned it up! And you know what you did ? Nothing! Absolutely nothing!

Harry : What am I supposed to do?! You are my mother, she is my wife...You are my wife, she is my mother. You are two powerful women, And I respect you both.

Debbie : But we're the parents, you and I .

Harry : But we live under her roof.

Debbie : Maybe we shouldn't. I need you, Harry. I can't do this alone.

Harry : Look, Deb, where are you going?!

Debbie : To turn down the thermostat.

 

In the park

Naomi : I shouldn't be here. I don't wanna... I shouldn't care about you, Ade.

Adrianna : How did you even know I was here?

Naomi : Talked to your mom, delightful creature that she is. Said you were at the library, so I figured...

Adrianna : You know me pretty well, I guess.

Naomi : Yeah, I do. And I also know you're using drugs again.

Adrianna : What ? no!

Naomi : You're gonna lie to me again? Really? that's great. that's fabulous. You know what? this was a stupid idea. I'm gonna go.

Adrianna : I'm... I'm pregnant.

Naomi : You're...?

Adrianna : I'm pregnant.

Naomi : Pregnant. Pregnant? Oh, honey.

Adrianna : Yeah, it's crazy, right?

Naomi : So you fainted because you...

Adrianna : Because I feel like crap.

Naomi : What are you gonna do?

Adrianna : I have no clue.

Naomi : Who's the father?

Adrianna : I think this guy named Hank who I know from rehab. But I don't know really.

Naomi : Are you okay?

Adrianna : I'm scared.

Naomi : Yeah.

 

In Annie’s bedroom.

Annie : Hey, you wanna go to palm springs?

In Ethan’s bedroom.

Ethan : Where?

Annie : Palm springs. I got the keys to my grandma's house in Palm Springs.

Ethan : Where we could be alone.

Annie : Totally alone.

Ethan : You wanna blow off the beach party so you and me can go to Palm Springs?

Annie : I'm ready. I'm ready to go to Palm Springs.

Ethan : Well, then, uh... Let's... go to Palm Springs.

Annie : Okay, let's.

Annie and Ethan hang up the phone.

Annie : I'm gonna go to Palm Springs. Oh !

 

On the beach.

Adrianna : Look at them with their Frisbees, Frisbeeing their cares away.

Naomi : Hey, we don't have to do this today.

Adrianna : No, it's okay. I want to. Plus, I told Navid I would show up.

Naomi : You haven't told him about the you-know-what?

Adrianna : No, not yet. I mean, I wanted to, I just, I don't... I don't really know what to say. I mean, how do you tell your boyfriend that you're pregnant with somebody else's you-know-what? He's such a great guy. And he's so happy right now. I'm going to tell him, eventually. I just... When the timing is right.

Naomi : You don't have to decide today, okay? Today is about Frisbeeing your cares away !

Adrianna : Okay.

Naomi : Come on, I think we're all set up over here.

 

Palm Springs house

Annie : So... here we are, in Palm Springs.

Ethan : Yeah, uh, we are here in Palm Springs.

Annie : Do you want me to show you around ?

Ethan : Yeah.

Annie : I haven't been here in ages. Um, this is the dining room.

Ethan : Nice!

Annie : Yeah. Uh, kitchen.

Ethan : Very nice.

Annie : And... this is the living room.

Ethan : Awesome.

Annie : Yeah. uh, you can just leave your bags wherever.

Ethan : Yeah.

Annie : Uh, yeah, um, and out here, This... is... the pool.

Ethan : Wow, cool.

Annie : Uh, then back there is the bedroom, and...

Ethan : Bedroom?

Annie : Uh... Do… Do you want to play cards?

Ethan : Uh... cards?

Annie : Or anything ? Or food-- we should probably get food. Are you hungry ?

Ethan : yeah. Let's get some food, and then... then you can... show me the bedroom.

Annie : Sounds good. Ha.

 

On the beach.

Dixon : God, what do you have in that bag ? A body ? Like a very heavy but small body?

Silver : We're making a sand castle. No, not just a sand castle, the greatest sand castle. What?

Dixon : Um... nothing. Let's just build a sand castle. Yeah.

Silver : You know, I used to be a, uh, major drip- castle aficionado, but people didn't think that that's inherently amateurish. And I disagree. Done well, they can be very Gaudi. Not gaudy. Gaudi. Spanish architect.

Dixon : Yeah, sure, right.

Silver : Water in that one, go.

Dixon : Yes, ma'am.

  

Always on the beach.

Adrianna : Oh, my god.

Georges : I heard West Bev's, favorite train-wreck druggie is back on the tracks. Get it? Tracks?

Naomi : Get lost, Georges. Go!

Georges : Jeez.

Naomi : Ignore him. He’s a total sponge.

Adrianne : yeah !

 

Tabitha’s house.

Debbie : Did Annie call you to check in ? She didn't say when this beach party would be over.

Harry : No.

Tabitha : Harry wore cloth diapers.

Debbie : What?

Tabitha : By which I mean... I have been doing this parenting thing for a long, long time.

Debbie : Where is Annie?

Tabitha : I gave her the keys to my house in Palm Springs. Let me explain.

Debbie : You can try.

Tabitha : She needed some alone time, some time away from the family. She's a teenager, and it isn't easy being a teenager. We forget. It's very stressful. I did what I thought was best.

Debbie : You sent our daughter to Palm Springs alone?

Tabitha : Now, don't get your hackles up, Debbie. She's perfectly safe, I assure you.

Debbie to Harry : She's in Palm Springs. Your mother sent our daughter to her house in Palm Springs.

Tabitha : Where I just installed a fancy-shmancy security system.

Debbie : Safety is one thing, but that's not even the point.

Tabitha : Then what is the point?

Harry : The point is that Annie is our daughter, and you had no right to butt in. I know, we live under your roof. But these are our children, Debbie's and mine, and, Mom, if you can't accept that, we can move out from under your roof.

 

In Palm Springs’ restaurant.

Annie : Who knew liver could come in so many forms?

Ethan : Yeah, okay, so set menu, seven courses. This is number, what, three ? With any luck, uh, we'll be out of here by the time our college applications are due.

Annie : Great. Oh.

Annie’s phone ringing.

Annie : oh, my mom! But my grandma said everything is cool with her, and tonight is about being alone with you, so no calls.

Ethan : Yeah, apparently, no edible food, either. Um, sweetbreads are not actually sweet bread, in case you were wondering.

Annie : Um... I'm ready. To go to palm springs.

Ethan : Then let's get out of here.

 

On the beach.

Tasha : but I want him

Portia : You're finally here.

Naomi : What the hell? You guys told everyone Adrianna's a druggie?

Portia : Uh, yeah.

Tasha : That's what you told us… that she's a train-wreck druggie.

Naomi : Yeah, well, she's not, okay? She's my friend. And from now on, no one talks trash about any of my friends. Got it?

Tasha : But I thought...

Portia : yeah, it's no problem.

Naomi : sure.

Tasha : But I thought... No problem.

Naomi : Good.

 

In Palm Spring house, Ethan and Annie are kissing.

Ethan : I love you.

Annie : I love you.

They are kissing again. Annie laughing.

Annie : I'm sorry, I'm sorry.

Ethan : What's going on ?

Annie : Nothing. Nothing, I'm sorry.

They are kissing again. Annie laughing.

Ethan : What?

Annie : It's just... I just waited for this moment for so long and it's kind of incredible, you know ? I'm just, I'm really kind of nervous.

Ethan : but, that's okay. It's normal.

Annie : It's just... it's a big deal. Today I'm a virgin and tomorrow I won't be. And this is really, really important to me. And I always thought I would do it with someone that I really cared about. You know, someone who was the one. Maybe the one and only. And I think I found him.

They are kissing and undress.

Ethan : I'm sorry.

Annie : What?

Ethan : I don't think I can do this. What if things between us don't work out ?

Annie : What do you mean? You think we're going to break up?

Ethan : No, no, I just... What if something happens and... You and I... don't work ? And I end up hurting you? I don't want to hurt you.

Annie : Too late. you just did.

 

On the beach.

Boys : Ah!

Girls : Ha, ha.

Georges : Yo, Navid, where's your girlfriend at? Because we could use someone with a hollow leg on our team. Or... Maybe she's only into harder stuff.

Navid : Adrianna is clean, Georges, all right?

Georges : She's a druggie, Navid. Wake up and smell the blow.

Navid : You shut up.

Navid and Georges fight.

Adrianna : Oh, my god, Navid, stop it. Navid, stop it, he's not worth it. To Georges. He's not worth it. To Navid. What was that all about?

Navid : It was about you, Ade, all right?

Adrianna : Are you defending my honor again?

Navid : I'm sorry I got out of hand, okay?

Adrianna : You know the rumors aren't true, right?

Navid : Of course I know the rumors aren't true.

Adrianna : Um...

Navid : "Um" what? You okay?

Adrianna : It's not a good "um." I'm... Pregnant.

Navid : You're pregnant? You're joking, right?

Adrianna : It was before we were together.

Navid : Hey, I'm just going to walk away.

Adrianna : No, no, please...

Navid : hey, no, don't even worry about it.

Adrianna : Please, please, please, don't.

Navid : I just have to go, okay? I just need some time to think, all right?

 

In Palm Spring.

Harry : I can't believe Annie would go to palm springs without asking us first.

Debbie : The lights are out.

Harry : That is Ethan’s car.

Debbie : Ethan's car. Oh…

Debbie and Harry get out the car and turn around the house.

Debbie : Harry!

Harry : what ?

Debbie : Remember the fancy- schmancy security system.

Harry : Right.

Debbie : Careful.

Harry : Oh, hey, look. There he is. there's Ethan.

Debbie :What's he doing? He's asleep on the couch by himself. Where's Annie? Harry?

Harry : Deb! Over here. Look. There she is. Oh. in bed... asleep.

Annie : By herself.

Harry : What?

Debbie : Harry.

Harry : What?

Debbie : What are we doing?

Harry : I don't know. I don't know.

Harry and Debbie are in the car back.

Debbie : It is probably good for her to have some time away from her parents.

Harry : So you're saying we shouldn't just bust in there?

Debbie : I think not.

Harry : You know, I think I've been second-guessing myself in the parenting department lately.

Debbie : Why, because of Sean?

Harry : I guess. I’m sorry. I know that that's made things harder on you.

Debbie : Well, your mother's tried to pick up the slack.

Harry : As I said…

Harry : It's okay. I guess we're all just trying to do our best. Even your mother. Although I can't say I mind getting away.

Harry : I agree. You smell so good, you know that ?

 

On the beach.

Silver : What? Do I have sand on my face or something?

Dixon : No. Uh, no. look, um… I love you.

Silver : Thank you.

Dixon : "thank you"?

Silver : I don't know what to say.

Dixon : Don't say anything. Just... forget it.

Silver : What... I have to say something back ? It's obligatory?

Dixon : Just forget it, all right?

Silver : And now you're mad at me. That's fantastic. One minute you love me, the next minute you're mad at me?

Dixon : Whatever, silver.

Silver : No. that’s not fair. I didn't do anything. Why are you mad at me? Because I didn't say exactly what you said to me? Is that why you're mad ? Because if that's what you want to do, I'll do it. Or you could just hold up some cue cards hey... Then I can read what you want me to say.

Dixon : You're overreacting.

Silver : No, I'm not. I'm just reacting. But maybe not the way that you wanted, and I am sorry.

Dixon : Could you please not act like a freak?

Silver : Is that what you think of me? a freak? Screw you, Dixon!

 

The next day, in front of the house in Palm Spring.

Annie : I guess we should get going, we got a long drive ahead of us.

Ethan : Yeah, well, at least the heat wave's over, right?

Annie : Oh, my lord, my parents?

Ethan : Are here in palm springs? And they're blocking us in.

Annie : Where... are they?

Annie opens the chest of the car.

Annie : Mom ? Dad?

Harry : Annie?

Debbie : Ethan.

Annie : oh !

Ethan : Mrs. Wilson. Principal Wilson.

Annie : What are you doing here?

Harry : I think that we could ask you that very same question.

Debbie : But we won't.

Harry : So, I think we all have school today. Uh... then we should get going.

Ethan : Right. Right. You guys drive safe.

Debbie : You, too.

Annie : Okay. Bye.

Debbie : You don't think they...?

Harry : I don't even want to think about it.

Debbie : Harry.

 

In the high, in the journalism class.

Adrianna : Boo.

Navid : Ade. Hey.

Adrianna : hi. It's nice and cool in here.

Navid : Yeah, thank goodness, huh?

Adrianna : So, how did your walking go ? Or is this a bad time? Do you need to walk some more?

Navid : No, I'm good. You know, I walked enough. I think.

Adrianna : And...?

Navid : Ade, um... I want to tell you that I can do this, that I can handle this, that I can deal with having a girlfriend... who is pregnant by some other guy.

Adrianna : Navid, I'm not really asking you for anything.

Navid : Good. Um... Because I don't if I can do anything or be anything to you. I just really don't know how to handle this.

Adrianna : Okay.

Navid : I'm really sorry, Ade.

 

In the corridors of high.

Silver : hey.

Dixon : hey.

Silver : so listen... I'm sorry.

Dixon : It's all right, it's cool.

Silver : Yeah?

Dixon : Sure. We'll just pretend it never happened.

Silver : Okay. Sounds good.

Dixon : Uh... I better go.

Silver : Okay. So, I'll see you later?

Dixon : Um... yeah, sure.

Silver : Bye.

 

In the Tabitha’s kitchen.

Debbie : the kids can have the car.

Tabitha : Really?

Debbie : It was very generous of you, and it will come in handy. But they have to pay for their own gas, and their own insurance. I'm putting my foot down about that.

Debbie : I am sorry, you know ? I crossed the line. It's hard to know when to get involved and when to butt out.

Debbie : I want this to work. But we have to set some ground rules.

Tabitha : That sounds good. I work well with structure. But it'll have to wait till I get back.

Debbie : From?

Tabitha : Concord, Massachusetts. I got the miniseries. I'm Marmie Osgood in Red Coats and Blue Bloods. Don't worry, deb. My decision had nothing to do with you. I need the work. I miss it. And I think you've got everything under control here.

Debbie : Thanks, Tabitha.

Tabitha : Ooh, and I'm glad you gave the kids a car. Because after what you two did in that minivan, I wouldn't want to drive it either.

 

In the corridors of the high.

Naomi : I owe you an apology. These rumors about you being on drugs Is the last thing you need right now.

Adrianna : Hey, it's not your fault.

Naomi : Yeah, actually... it is. I told the blended you were using again. It was before I knew about... you know...And they told everyone.

Adrianna : Why would you say that?

Naomi : Because that's what I thought. I mean, I don't know, I was angry. Before, when you were using, I really wanted to help you. I reached out to you and you really hurt me. You lied and... you let me down.

Adrianna : I know I did. And I'm sorry.

Naomi :So... Where do we stand?

Adrianna : Well, I'm 16... I'm having a baby, So that makes me a walking statistic. And my boyfriend just broke up with me...

Naomi : What?

Adrianna : Yeah, that's delightful.

Naomi : I'm all alone and I'm going through this. You're not alone, Ade. Okay, I'm here, I'm really here. okay? And if you want to have this baby, I'll go with you to Lamaze class. Or if you don't want to have it, I'll take you to the clinic. And if you can't decide, I'll sit with you until you can. If you'll let me.

Adrianna : Thanks.

Hockey’s coach : Naomi, Adrianna, we're waiting!

Naomi: Lay off the 'roids, you old freak-bag. Come on.

 

Somewhere in the high.

Annie : Ethan?

Ethan : I need to talk to you.

Annie : Uh, yeah, well, you didn't have much to say in the car ride home this morning.

Ethan : Last night... I wanted to be with you so badly, but... I freaked out because it's not just sex with you. It's something more. Hearing those things, the emotions and stuff, that you attach to sex, well it made me realize that I feel the same way. And I want it, but I just want to make sure that we have a strong, whatever, foundation before we get there. So maybe we could slow things down a little ?

Annie : And, um, how do you propose we slow things down?

Ethan : Well, I propose a date. Just a typical, normal, boring high school date. No liver. No seven courses. Just a movie and some making out. What do you say?

Annie : I say yes.

Ethan : I love you, Annie Wilson.

Annie : I love you, Ethan Ward.

And they kiss.

 

The end.

 

Kikavu ?

Au total, 48 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
02.02.2020 vers 14h

bibifanser 
11.03.2019 vers 15h

aude35500 
01.03.2019 vers 09h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 21h

lolhawaii 
29.06.2018 vers 11h

Siobhan62 
20.10.2017 vers 13h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Sondage spécial confinement

Sondage spécial confinement
En cette période particulière, nous avons envie de nous intéresser à vos occupations télévisuelles !...

S'il était une suite...

S'il était une suite...
Le sondage du mois de mars vous demandait ce que vous souhaiteriez retrouver si une suite de la...

Calendrier du mois

Calendrier du mois
Le calendrier du mois d'avril 2020 est arrivé ! J'espère qu'il vous plaira. Les garçons sont à...

Photo du mois gagnante

Photo du mois gagnante
Vous l'avez élue haut la main ! La photo gagnante du mois de mars 2020 est la numéro 3. Merci à tous...

Manish Dayal est au chômage technique

Manish Dayal est au chômage technique
L'acteur Manish Dayal, en tournage de la série New Amsterdam, est à son tour victime du chômage...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

chrismaz66, Aujourd'hui à 12:33

Hey, nouveau sondage de circonstance chez Dr House, votez! Et bon dimanche à tous ^^

mnoandco, Aujourd'hui à 13:06

SOS!!! si vous avez visionné la saison 6 de Blacklist et pas encore voté aux HypnoAwards, ce serait super sympa d'y allé de ce pas ...

mnoandco, Aujourd'hui à 13:07

ne serait-ce que 4 ex aequo pour la catégorie 1 en vote jusqu'à aujourd'hui minuit...ce serait bien de pouvoir les départager...

mnoandco, Aujourd'hui à 13:08

Merci d'essayer au moins

Kika49, Aujourd'hui à 14:02

Hello la citadelle, venez sur le quartier The Resident faire nos animations (écriture et création), pas besoin de connaître la série.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News