VOTE | 203 fans

#112 : Mauvaise Intuition

Titre VO : "Hello, Goodbye, Amen"

Titre VF : "Mauvaise Intuition"

1ère diffusion US : 6 janvier 2009
1ère diffusion FR : 25 novembre 2009
Réalisation : Stuart Gillard
Scénario : Jennifer Cecil
Invités : Josh Henrderson (Sean), Lauren London (Christina), Cherilyn Wilson (Morgan), Chantelle Barry (Nina), Lynn Griffith (Dr. Finch), Sashi Bommatkanty (Dr. Barol), Charles Parnell (Franklin Whitney)

Fiche de l'épisode

Résumé

Alors que Debbie, Harry, Annie, Dixon et Sean passent la soirée à jouer à des jeux, Annie entend un appel téléphonique avec Sean qui éveille des soupçons.

Adrianna invite Brenda à une journée de soutien au centre de désintoxication mais tout est bouleversé lorsqu'Adrianna apprend une information qui va changer sa vie à jamais.

Brenda et Kelly restent aux côtés d'Adrianna et Brenda révèle à Kelly un secret qu'elle lui avait caché.

L'amitié de Dixon et Christina continue de grandir quand elle l'invite chez elle, une invitation qu'il cache à Silver.

Vidéos

Promo

Promo

  

Sneak Peek #1

Sneak Peek #1

  

Plus de détails

C'est le retour des vacances de Noël, Ethan raconte ses vacances au ski, mais ils sont coupés par Naomi qui vient se vanter d'avoir passer les vacances avec son demi-frère. Annie l'arrête et lui dit qu'il ne s'agit pas d'une compétition. Annie retrouve Adrianna qui vient de terminer une conversation téléphonique et qui semble perdue. Elle est inquiète de la disparition d'un ami qu'elle avait rencontré au centre de désintoxication. Le cours commencent et la prof entamme le sujet de la perception et de l'intuition qui entre dans le jeu de la perception.

A l'hopital, Brenda apprend une triste nouvelle qui va changer sa vie. Au lycée, Christina discute avec Dixon jusqu'à ce que Silver arrive. Elle semble être jalouse de la pompom girl. Annie attend son père à son bureau pour lui remettre les clefs de la voiture, elle y trouve Sean qui attend également Harry pour un session de surf. Ils sont rejoints par Naomi qui se vante d'avoir été invité par Sean devant Annie. Adrianna demande à Kelly si elle peut contacter Brenda pour qu'elle l'accompagne à la journée de soutien qui organisé pour les personnes ayant les ayant aidé durant leur rétablissement. Kelly hésite au départ puisque la dernière fois qu'elle a croisé Brenda, elles s'étaient quitté sur de mauvais termes. Voyant Adrianna déçue, elle lui dit alors qu'elle essayera de la contacter.

Chez les Wilson, c'est soirée pictionnary. Les garçons battent les filles à plate couture. Sean à un appel et s'en va à l'extèrieur. Alors que Tabitha s'applique pour dessiner, le temps s'écoule. Debbie jette le sablier dans le jardin, pour faire perdurer le temps. Annie va le chercher et surprend une conversation inquiétante entre Sean et son interlocuteur.

 

GENERIQUE.

 

Elle décide d'en parler à son père, une réunion de famille est alors organisée dans laquelle Sean explique qu'e son père adoptif était un joueur et qu'il s'est suicidé suite à des dettes. Désormais, les hommes à qui son père devait de l'argent en on après lui. Plus tard, Sean voit Annie passer dans le couloir et tenait à s'excuser qu'elle soit tombée sur cette conversation, elle s'excuse à son tour en lui disant qu'elle ne voulait pas qu'il croie qu'elle l'espionnait. Le portable de Sean se met à sonner, Annie le tend à son demi-frère mais celui-ci filtre l'appel. Harry et Debbie décident de la manière dont ils vont aider Sean à trouver les 200 000$ qu'il doit. Harry veut piocher dans les économies de la fac de ses enfants, mais Debbie n'a pas l'air d'accord. Ils vont faire appel à Tracy qui a une part de responsabilité dedans.

Annie et Dixon discutent dans la salle de bain sur leur impression sur Sean. Annie confie qu'elle a du mal à le cerner. Elle se met alors à lui dire que lorsqu'elle a pris son téléphone lorsqu'il sonnait tout à l'heure pour le lui donner, elle a vu que le numéro était local, alors qu'il ne disait connaitre personne. Dixon tente de la raisonner en lui disant que ca pouvait etre Naomi, Tracy ou quelqu'un qui ce soit trompé de numéro. Kelly se rend chez Brenda pour lui demander d'accompagner Adrianna à sa journée de soutien, Brenda refuse. Kelly lui dit alors qu'elle la savait égoïste mais pas à ce point puis elle s'en va.

Christina retrouve Dixon au Peach Pit pour l'inviter à un barbecue organisé par son père chez eux, réunissant les gens du gospel. Dans le bureau d'Harry, celui-ci discute avec Tracy des solutions qu'ils pourraient trouver pour aider leur fils Sean, en quittant le bureau, elle caresse intentionellement la main d'Harry. Debbie qui est présente se retient en voyant la scène.

« Harry : Merci de ne pas l'avoir tuée avec un crayon.

Debbie : Si tu avais eu des ciseaux sur ton bureau, ça aurait été différent.  »

Dixon vient chercher Silver pour aller déjeuner. Celle-ci est en train de rédiger un article sur son blog sur Christina. Elle lui demande ce qu'il a prévu le lendemain après midi, il prétexte avoir des choses à faire en famille, alors qu'il se rendra à la fête chez Christina. A la journée de soutien d'Adrianna, Kelly s'excuse de la non-présence de Brenda, jusqu'à ce que cette dernière arrive. La reunion commence. Après le discours d'Adrianna sur ces différents cauchemards, Brenda prends la parole :

«  Brenda : Je ne connais pas connu Adrianna depuis longtemps, mais dès que l'ai rencontrée, j'ai admiré son incroyable état d'esprit. Elle est passionnée, intelligente. Et le plus important, elle tire les leçons de ses erreurs, ce qui est quelque chose que je n'ai pas fait. C'est mon amie. Et ce ne sont pas des paroles en l'air.
Et je l'aurais toujours à mes côtés. »

Au peach pit, Annie et Ethan mangent et sont rejoints par Naomi et ses amies, qui vient se vanter de sa journée surf avec son demi-frère. Soudain Annie à un flash back et fait le lien entre plusieurs moments de sa journée dont celui du cours du Professeur qui disait que l'intuition était une forme de perception. Elle range ses affaires et prétexte qu'elle a quelque chose à faire puis s'en va. On la retrouve chez elle, dsicutant avec sa mère en lui faisant part de son sentiment bizarre qu'elle éprouve à l'égard de Sean. Elle le trouve louche et est vite rassurée quand sa mère lui fait part de son sentiment qui est le même.

A la sortie de la reunion de soutien, Kelly félicite Brenda pour le beau discours qu'elle a eu à l'égard d'Adrianna. Cette dernière les rejoint pour leur présenter Amy, sa marraine. Elle lui demande où est Hank, son ami, mais Amy lui répond que dès lorsqu'il a appris qu'il était séropositif, il est retombé dans la drogue. Adrianna semble désemparée, en effet, elle a déjà couché avec lui plusieurs fois. Brenda et Kelly décident de l'emmener à l'hopital pour faire des tests.

Dixon arrive chez Christina, cette dernière le présente à son père. Il lui demande s'il joue d'un instrument, Dixon répond qu'il chante de temps à autre sous sa douche mais rien de bien intéréssant. Chez les Wilson, Debbie intercepte son mari pour lui parler des doutes que sa fille et elle-même ont sur Sean. Harry se braque et pense que ce n'est qu'un crise de jalousie qu'Annie a envers Naomi. Debbie tente de le convaincre mais Sean rentre à ce moment là, un cocard à l'oeil. Il s'est fait frappé par les hommes à qui il doit de l'argent. Annie prend discretement le téléphone de Sean pour voir le dernier appel reçu, elle tombe sur le detective que Tracy avait contacté pour retrouver son fils.

A l'hopital, le docteur annonce à Adrianna que son test s'est révélé négatif. Elle est soulagée jusqu'à ce que le medecin lui annonce que ses prises de sang ont établies le diagnostic d'une grossesse. Le monde d'Adrianna semble s'écrouler, elle a peur de la réaction de sa mère mais également de Navid. Kelly lui dit qu'elle et Brenda seront là pour la soutenir, mais Brenda part soudainement. Annie fait part à son père de l'appel qu'elle a passé du téléphone de Sean, il s'énerve et lui dit qu'elle n'avait pas à fouiller dans ses affaires. Voyant que sa femme est également du côté de sa fille, il tente de trouver une solution à leur problème : Elles demandent à ce qu'il fasse un test de paternité.

Christina dit à Dixon que son père l'a vraiment apprécié et qu'il peut venir diner chez elle la semaine suivante. Dixon tient avant tout à lettre les points sur les i, et lui dit qu'il est amoureux de Silver. Christina rigole et lui dit qu'elle est également en couple et qu'elle n'est pas intéréssée par lui. Tout est alors clair, il invite alors Silver à se joindre à la fête. Kelly se rend chez Brenda pour lui demander des explciations sur son comportement. Elle lui annonce qu'elle est stérile, et qu'elle n'a pas supporter l'idée de voir Adrianna enceinte alors qu'elle ne voulait meme pas de cette enfant, quand elle qui en désire ne peut pas en avoir. Elle songe alors à l'adoption et demande à Kelly de rester à ses côtés pour la soutenir, Kelly lui dit qu'elle ne la lachera pas.

Chez Christina, Silver est arrivée, elle est contrariée que Dixon lui ait menti mais il tente de se justifier

«  Dixon : Ca. Je suis un gamin black dans une famille blanche,  il y a toute cette autre culture que je n'ai jamais expérimenté. Alors Christina est arrivée et elle m'a fait découvrir des trucs vraiment extraordinaires, mais... je sais que tu la hais. »

Silver comprend et lui dit qu'elle se sentait juste jalouse de ne pas offrir à Dixon ce que Christina pouvait. chez les Wilson, Harry annonce à Sean, qu'il désire tout d'abord faire un test de paternité avant de lui donner l'argent. Sean comprend tout à fait, et dit qu'il se soumettra au test de paternité sans problème. Chez les Worthy, le père de Christina fait un discours pour remercier tout le monde d'être venu et laisse sa chance à Dixon pour chanter devant tout le monde.

Alors qu'Annie range ses vêtements dans son armoire, elle le referme et apperçoit dans le reflet du miroir, Sean. Elle sursaute, il vient la sermonner au sujet du test de paternité en lui disant que tout le monde n'a pas eu la chance de grandir dans un cadre comme le sien

«   Annie : Tout le monde ne prend pas non plus ce qui ne lui appartient pas. »

On voit Adrianna qui pleure seule dans sa chambre et qui veut appeler Navid mais qui raccroche tout de suite après. Le lendemain chez les Wilson, Harry annonce une terrible nouvelle à Tracy et Naomi, Sean est parti. Ce n'était pas leur fils, il a essayé de contacter le detective mais le numéro n'était plus attibué. Il songe alors à un coup monté pour leur voler de l'argent. Tracy n'en revient pas, elle part. La nouvelle est trop dure à encaisser pour elle. Annie demande à Naomi comment elle va, mais cette dernière la repousse en disant qu'elle s'est encore une fois mis au travers de sa vie en brisant sa famille. Annie ne comprend pas puisque pour elle Sean, n'était pas leur frère. Tracy avait en fait déjà donné l'argent à Sean, et il s'est enfuit à cause d'Annie selon Naomi. Annie rejoint son père pour s'excuser, il s'excuse en retour.

 

FIN

Au lycée.

Ethan : Tu aurais dû me voir. Je planais dans les airs au-dessus des bosses, et je surfais sur les pistes noires.

Annie : Regarde-toi, Mr. Hotshot Boarder.

Ethan : Tu dois venir l'année prochaine. Tu m'as vraiment manqué.

Annie : Tu as raté la chance de te moquer quand  je  me serais étalée sur la piste de ski.

Ethan : Je suis un homme simple avec des plaisirs simples.

Naomi : Kansas, chérie, comment se sont passées tes vacances de Noël ? Maman et moi avons emmené Sean à Cancun, mais il te l'a probablement déjà dit.

Annie : Oui, en effet.

Naomi : Il est vraiment génial. C'était super de passer du temps avec mon demi-frère. Je veux dire, notre demi-frère. Je ne voulais pas t'exclure.

Annie : Pas de problème. Tu ne l'as pas fait.

Naomi : On a eu un fou rire. J'ai convaincu Sean de manger une sauterelle frie. On a tellement rit que j'ai cru que la sauterelle allait lui ressortir  par le nez. Dommage que tu l'aies manqué.

Annie : Ce n'est pas une compétition. Tu peux voir Sean autant que tu veux.

Naomi : C'est très mature de ta part. Je ne pense pas que je pourrais être si ouverte d'esprit s'il ne voulait pas traîner avec moi.

Annie : Ce fut un chamboulement qu'il ait voulu rester chez toi et tout ça... Attends. Il vit chez nous. Désolée.

Ethan : Un point, Melle Wilson.


Adrianna (au téléphone) : Tu peux me le dire si t'entends parler de lui ?

Annie : Tu vas bien ?

Adrianna : J'avais cet ami Hank en désintox. Il n'a pas répondu à mes messages. Personne du groupe n'a entendu parler de lui.

Annie : Il est peut-être parti en vacances ?

Adrianna : Peut-être. Mais quand un drogué disparaît comme ça...

Prof : Tout le monde s'assoit s'il vous plaît. Prenez place. Merci beaucoup. Aujourd'hui, on va parler de la perception. Comment est-ce qu'on perçoit ? Les yeux prennent l'information qui passe au cerveau. Cela semble assez direct, mais vous pouvez encore voir sans utiliser vos yeux, et ça s'appelle... L'intuition. Utilisez votre intuition.


A l'hôpital.

Medecin : Je suis vraiment désolé. J'aurais aimé avoir de meilleures nouvelles.

Brenda : Et je ne peux rien faire ? Une opération, ou un traitement ?

Medecin : Pas dans ce cas précis. Je peux appeler quelqu'un de votre entourage ? Un mari ? Un petit copain ?

Brenda : Il n'y a pas d'homme en vu en ce moment.

Medecin : Vous disiez que vous avez vécu ici. Il y a des amis auxquels vous pourriez en parler ?

Brenda : J'ai coupé tous les ponts.


Au lycée.

Christina : Salut, D.

Dixon : Salut. Quoi de neuf ?

Christina : Une nouveauté pour cette semaine. C'est une maquette d'un nouveau groupe que mon père vient de signer, Drops In The Fall.

Dixon : Très bien. Et merci pour le truc sur Sam Cook. Je savais qu'il faisait du R&B , mais pas qu'il avait fait du gospel.

Christina : C'est comme ça qu'il a commencé.

Dixon : Ca m'impressionne.

Silver : Salut, bébé.

Christina : Salut, Silver. Comment se sont passées tes vacances de Noël ?

Silver : Le truc habituel : lait de poule, trop de sucre, des remords, le Nouvel An.

Christina : Dis-moi ce que t'en penses. A plus, D.

Dixon : Pourquoi tu te comportes comme ça ?

Silver : Je la connais ? Et en plus, je crois qu'elle te court après. Ce qui ne me donne pas envie de la serrer dans mes bras. A part autour du cou.

Dixon : Tu es folle.

Silver : Ca me va. En plus, la biologie attend. A plus, D.


Au bureau d'Harry.

Sean : Salut, Annie.

Annie : Je suis juste venu voir mon père.

Sean : On va surfer.

Annie : Je sais. Il voulait prendre le van.

Sean : Alors, ça va l'école ?

Annie : On lit, on écrit, que des trucs funs.

Sean : De l'algèbre. C'est à peu près tout ce dont je me rappelle.

Naomi : Vive le surf !

Annie : Tu vas surfer ?

Naomi : Oui, Sean m'as invitée. Tu ne surfes pas, n'est-ce pas?

Sean : Harry est un excellent coach. Tu devrais venir.

Naomi : Tu devrais venir. Tu n'as pas besoin d'être naturellement élégante pour le surf.

Annie : Non, ça me dit rien. Mais dis à mon père que j'ai dû y aller. A plus tard.

 

Au bureau de Kelly.

Adrianna : Bonjour, Mlle Taylor. Vous avez une minute ?

Kelly : Bien sûr, entre. Assieds-toi. Comment vas-tu ?

Adrianna : Je vais bien, je crois. Je me demandais si vous saviez comment joindre Mlle Walsh ?

Kelly : Brenda ?

Adrianna : Mon groupe de désintox organise une journée de soutien demain pour remercier tous ceux qui nous ont aidé dans notre rétablissement. La plupart des gens y amènent leurs familles, je voulais amener Navid mais il va au mariage de son cousin Avi.

Kelly : Je vois. Ta mère ne peut pas venir.

Adrianna : Si, mais je n'ai pas envie de l'amener. Elle a juste jeté un oeil à ce truc de "comment soutenir votre enfant". Ca fait de moi une pauvre fille ?

Kelly : Ca fait de toi quelqu'un qui fait attention à elle. Mais je suis désolée que ta mère ne soit pas là pour toi.

Adrianna : C'est pas grave. Mlle Walsh était là, et j'aimerais vraiment bien qu'elle vienne.

Kelly : Tu sais quoi ? Brenda est souvent pas mal occupée avec son travail.

Adrianna : Bien sûr.

Kelly : Mais tu sais quoi ? Je lui parlerai.

Adrianna : Merci beaucoup, Mlle Taylor. Ca compte vraiment pour moi.  


Chez les Wilson.

Harry : Ceinture de chasteté ! Girafe ! Bague de fiançailles ! Un Cheerios !

Sean : Une défense ! Un éléphant !

Tabitha : Comment t'as trouvé ça ? On dirait une chaussette.

Sean : C'était la trompe.

Harry : Suivant ! Le temps s'écoule. C'est une arme. Quelqu'un qui chasse !

Annie : Chasser...

Harry : Tir à l'arc.

Tabitha : Quoi ?! Ce dessin ressemble aussi à une chaussette. Une chaussette stylée. Je sais, une chaussette.

Harry : C'est un petit...

Debbie : Temps écoulé. Dieu merci !

Sean : On a fait combien ?

Dixon : Neuf points !

Harry : Les mâles Wilson bottent les culs et prennent le pouvoir.

Tabitha : Pourquoi ne pas laisser une vraie artiste vous montrer comment on fait ? Prêtes, les filles ?

Annie : Prête. Allez, Grand-Mère.

Harry : C'est une chaussette.

Debbie : Tu pourrais accélerer le rythme ?

Annie : Elle gribouille.

Tabitha : Laissez-moi réessayer. Tabula rasa !

Debbie : Tuez-moi maintenant.

(Le téléphone de Sean sonne) Sean : Excusez-moi.

Annie : Un crâne ? Mort ?

Debbie : Meurtre ?

Tabitha : Non, quoique, en y pensant, ça ressemble un peu à une nature morte de Vanitas.

Harry : Allez, mesdames, le temps est écoulé.

Debbie (elle jette le sablier dehors) : Selon qui ?

Annie : Très bien. Ne vous pissez pas dessus.

Harry : Merci, Maman. Excellent travail.

Sean (au téléphone): Lâchez-moi. Je vous ai dit que j'aurai l'argent et je l'aurai.    J'ai besoin d'un peu plus de temps. Et je promets... Bon sang !

Annie : Qu'est-ce qui se passe ?

 

GENERIQUE

  

Chez les Wilson.

Sean : C'est rien, vraiment.

Annie : Ce que j'ai entendu n'était pas rien.    C'était définitivement quelque chose.    

Harry : Nous sommes une famille ici. Tu peux nous parler.

Sean : Mon père, père adoptif... C'était un joueur. Il s'est fait de l'argent. Mais il a été dépassé. Il ne pouvait pas continuer avec ce qu'il devait. Alors, il s'est suicidé. Il l'a fait pour me protéger. Il pensait que son assurance-vie pourrait couvrir ses dettes, mais il s'est avéré qu'elle ne couvrait pas le suicide.Alors maintenant ces types, ceux qui en avaient après lui pour l'argent... 

Dixon : Maintenant, ils en ont après toi.

Harry : Laisse-nous aider.

Debbie : Combien devait ton père ?

Sean : 200 000 $ Je ne voulais pas vous inquiéter. J'embarque dans une semaine. Qu'est-ce qu'ils vont faire, venir en Irak ? Ils n'en n'ont pas le cran. Alors, à qui le tour de dessiner ?


Sean : T'as une minute ? Je voulais m'excuser. J'espère que ce coup de fil ne t'a pas contrarié.   

Annie : Et je ne veux pas que tu penses que j'espionnais. J'étais juste là.

Sean : Bien sûr.Je sais. Je déteste penser que je vous ai causé des soucis.

Annie : C'est bon.Je pensais juste que mon père voudrait savoir alors j'ai senti que je devais faire quelque chose.

Sean : C'est bon d'avoir des gens sur qui compter. 

Annie (Le téléphone de Sean sonne) :Tiens.

Sean (il raccroche) : Merci.

Annie : Tu peux le prendre si tu veux.

Sean : Non, il est tard. Ca ira sur le répondeur. Pas de soucis. Alors bonne nuit.

Annie : Bonne nuit.

 

Harry : Maman, je doute que ça aide.

Tabitha : Crois-moi, chéri, quand l'argent est le sujet de la discussion, boire aide toujours.

Harry : Quelle est la situation économique ici ?  Quelles sont les options ?

Tabitha : Je souhaite pouvoir l'aider. Mais j'ai eu ces revers sur le marché récemment,je ne peux pas, tout bonnement. En fait, je crois qu'il est temps que je reprenne le boulot.  

Harry : Vraiment ?

Tabitha : L'argent n'en est qu'un aspect. La vérité, c'est que jouer me manque.   Trouver l'inspiration dans le texte, argumenter avec le directeur,sortir avec mes collègues stars. C'est un appel.

Debbie : Et puis il y a nous deux.

Harry : Notre plan d'épargne retraite se porte très bien.

Debbie : Parce ce qu'on y a pas touché.

Harry : Je sais, écoute-moi jusqu'au bout. On ne paye pas de loyer ici. La maison de Wichita sera éventuellement vendue. On peut emprunter contre notre plan épargne. Ou dans le fonds pour la fac des enfants. On ne peut pas ne rien faire.

Debbie : Je sais que tu t'inquiètes. Je pense... Tracy devrait participer à cette discussion.

Harry : Tu serais d'accord ?

Debbie : C'est la mère de Sean. Si j'étais à sa place, je voudrais savoir.

Harry : D'accord. Je vais lui téléphoner. Merci.


Annie : Papa flippe grave.

Dixon : Tu peux l'en blâmer ?

Annie : Dix, tu... Qu'est-ce que tu penses de Sean ?

Dixon : Que veux-tu dire ? Tu ne l'aimes pas ?

Annie : Je ne me suis jamais sentie vraiment à l'aise avec lui dans le coin.   Je suis passée par sa chambre et... C'est probablement rien.

Dixon : Quoi ?

Annie : Il avait un appel local.

Dixon : D'accord, il avait un appel local. Donc ?   

Annie : Donc, qui pourrait l'appeler ? Il a dit qu'il ne connaissait personne ici.

Dixon : Je ne sais pas. Ca pourrait être Tracy. Naomi, ou quelqu'un qui s'est trompé.

Annie : Oui, ça doit être ça.

Dixon : Quand Sean est arrivé ici pour la première fois, j'ai flippé, et ça a blessé Papa, et pas qu'un peu. Ne leur fait pas revivre ça. D'accord ? Bonne nuit.

 

Chez Brenda.

Brenda : Toi, à ma porte.

Kelly : Je ne serais pas là si tu avais répondu à mes coups de fil aujourd'hui.

Brenda : Désolée, j'avais du mal à affronter tout ce qui avait un rapport avec Ryan aujourd'hui.

Kelly : T'aurais probablement dû y penser avant de coucher avec lui. Ce n'est pas la raison de ma présence. Je peux rentrer ? Adrianna m'a demandé de te joindre. Son groupe de désintox a une journée de soutien. Elle veut que tu y sois.

Brenda : Pourquoi moi ?

Kelly : Parce que tu l'as aidée, plus que sa propre mère. Elle te considère comme une mère.

Brenda : Je n'ai rien demandé.

Kelly : Mais que tu l'aies demandé ou pas, c'est comme ça.

Brenda : Je ne peux pas y aller.

Kelly : Pourquoi ? Parce que c'est moi qui te le demande ?

Brenda : Ca n'a rien à voir avec toi.

Kelly : Alors c'est quoi ? Cette fille en est aux premiers stades de rétablissement. Elle a besoin de toi. Si tu avais appelé à l'aide, tu ne voudrais pas quelqu'un à tes côtés ?

Brenda : Je pense que tu devrais partir.

Kelly : Je savais que t'étais égoïste. Mais ça ? Ca, c'est impardonnable.

 

Au Peach Pit.

Christina : Si tu abandonnes l'école, va à la plage, pas au boulot.

Dixon : Nat avait besoin d'aide pour le service du petit-déjeuner, je suis venu. Tu as besoin d'une table ?

Christina : Juste du café et un bagel. Tu as écouté le CD que je t'ai donné ?

Dixon : Oui, et ça m'a rappelé... Prince.

Christina : En effet. Peut-être avec une petite influence venant de Curtis ?

Dixon : Curtis ?

Christina : Tu te fous de moi. Curtis Mayfield ? Le plus grand compositeur des années 60. Qu'est-ce que tu fais demain ?

Dixon : Rien, pourquoi ?

Christina : Mon père organise un truc dans notre maison sur la plage une fois par mois.C'est un barbecue avec des gens du gospel, et beaucoup de gens de son label, mais la nourriture est vraiment bonne et la musique aussi. Tu devrais venir. A part si ça pose un problème à Silver.

Dixon : Non, pas du tout. Compte sur moi. Et voilà.

Christina : Je t'enverrai les détails plus tard par texto. Garde la monnaie.

Dixon : Merci.

 

Au bureau d'Harry.

Tracy : On a fait du Watsu lui et moi. Je pensais qu'on était proche.

Harry : Ce n'est pas par rapport à toi. Il voulait que personne ne le sache.

Tracy : Tout ce truc me donne envie de vomir. Si je ne l'avais pas abandonné, il n'aurait pas été adopté par cet homme cruel.

Harry : On ne peut pas s'en vouloir. Le passé est le passé.

Tracy : Mais il a besoin de notre aide. Et le fait est que j'ai plus les moyens que vous.

Debbie : Merci, Tracy. C'est très généreux de ta part.

Tracy : Ca ne va pas être facile avec le divorce que ça l'aurait été sans. Il y avait le contrat de mariage, alors...

Debbie : Tout ce que tu pourras faire sera le bienvenu.

Tracy : Je vais appeler mon comptable. Peut-être que je vais vendre certaines oeuvres d'art appartenant à Charles. Il y en a une de Damien Hirst que je ne peux plus voir dans ma salle de bain. Je te tiens au courant. On va s'en sortir.

Harry : Merci de ne pas l'avoir tuée avec un crayon.

Debbie : Si tu avais eu des ciseaux sur ton bureau, ça aurait été différent. Honnêtement, pour ce cas précis, elle avait le droit. Voyons avec quoi elle revient.

 

Dixon : Tu veux aller déjeuner ?

Silver : Mais avant, je finis juste un article sur ce concierge qui me donne la chair de poule.Celui avec son amblyopie.Je suis presque sûre qu'il matait mon cul ce matin. Ou peut-être qu'il était juste fatigué. Tu veux voir quelque chose de bien ? Regarde mon article sur les pom-pom girls.

Dixon : "Secouez, trémoussez et fermez-la." Très bon titre.

Silver : Merci.

Dixon : Mais la seule dont tu mentionnes le nom, c'est Christina.

Silver : Mon blog s'appelle "Le Cercle Vicieux". Et tu connais mon crédo : aucune pitié. Qu'est-ce que tu fais demain après-midi ? Il y a un festival sur Tarantino à l'Arclight. Je sais que c'est prétentieux, violent et peu original mais vraiment génial. Si tu donnes une chance à "Death Proof", je te promets que tu vas adorer.

Dixon : Je dois faire un truc en famille.

Silver : Annie m'a dit que tout était un peu dingue avec Sean. C'est pas grave. Je meurs de faim. Allons-y.

 

A la reunion de désintox.

Kelly : Brenda voulait vraiment être là.

Adrianna : Bien sûr, je comprends.

Kelly : Mais je suis fière de toi. Ce que tu as fait,  c'est formidable.

Adrianna : Merci.

Brenda : En effet.

Adrianna : Tu es venue. C'est génial.

Brenda : Je suis désolée. Je suis en retard.

Kelly : La circulation, c'est l'enfer.

Adrianna : Je suis vraiment contente que tu aies pu venir. Je veux te présenter à plein de monde. J'espère que mon ami Hawk va aussi venir.

Directrice : Bonjour à tous ! Si chacun peut entrer à l'intérieur, on va commencer.

Adrianna : Allons-y.


Adrianna : Je me réveille en plein milieu de la nuit, trempée de sueur, me haïssant. Mais quand je réalise que ce n'estqu'un cauchemar, je suis soulagée. Soulagée d'aller bien, et d'être clean. Je suis reconnaissante envers toutes les personnes  qui ont été là pour moi, qui ont cru en moi, même quand je ne croyais pas en moi-même. Donc, je pense que je vais m'en sortir.

Directrice : Est-ce quelqu'un du groupe de soutien de Adrianna veut dire quelque chose ?

Brenda : Je ne connais pas connu Adrianna depuis longtemps, mais dès que l'ai rencontrée, j'ai admiré son incroyable état d'esprit. Elle est passionnée, intelligente. Et le plus important, elle tire les leçons de ses erreurs, ce qui est quelque chose que je n'ai pas fait. C'est mon amie. Et ce ne sont pas des paroles en l'air. Et je l'aurais toujours à mes côtés.


Au Peach Pit.

Ethan : Touche pas aux frites.

Annie : Comment tu le sais ?

Ethan : J'ai des yeux derrière la tête.

Annie : Je devrais t'utiliser pour le devoir en psychologie. Intuition et perception extra-sensorielle de la frite.

Naomi : Oh, mon Dieu, Annie. Tu n'as pas vu ces photos.

Annie : Non merci.

Eleve : Montre.

Naomi : Ce sont juste des photos de Sean et moi. Je les mettrai sur Facebook plus tard.

Eleve : Oh, il est sexy.

Naomi : Oh, mon Dieu. C'est nous à la plage  avant d'aller surfer. Oh, et ça c'est nous se faisant des câlins dans la voiture.

(Annie a un flashback)

Prof : On peut voir certaines choses sans utiliser ses yeux.

Annie : Sean, qu'est-ce qui se passe ? Tu peux le prendre si tu veux.

Sean : Il y a le répondeur. Ne t'en fais pas.

Dixon : Il a eu un appel à la maison. Et alors ?

Prof : Et ça s'appelle l'intuition.

Annie : Je dois faire un truc.

Ethan : Quoi ?

Annie: Rien, mais je dois y aller.

Naomi : Je te le dis, c'est un amour.

 

Chez les Wilson.

Annie : Dis-moi que je suis folle.

Debbie : Tu es folle.

Annie : Peut-être. Je le suis même probablement. Au moins j'espère que je le suis, parce que tout le monde l'adore. Toi, Dixon, Papa et Naomi évidemment. Peut-être que Naomi a raison. Peut-être que je suis juste jalouse.

Debbie : Respire. De quoi tu parles ?

Annie : Maman, il y a quelque chose de louche chez Sean. Et je n'ai pas de preuve, et je le sais et je ne veux vraiment  pas blesser Papa, mais j'ai ce pressentiment que quelque chose ne colle pas.

Debbie : Je sais. J'ai le même pressentiment.

Annie : Vraiment ?

Debbie : Je pensais que ce n'était que moi, que peut-être je ne pouvais pas supporter le fait que ton père et Tracy ont un  enfant ensemble, mais ce n'est pas tout. Quelque chose ne colle pas.

Annie : Ca briserait le coeur de Papa s'il savait ce qu'on ressent.

Debbie : Je sais, mais ça serait pire si  on faisait semblant de rien.

Annie : Alors, qu'est-ce qu'on fait ?

 

A la reunion de désintox.

Kelly : Très bon discours.

Brenda : Merci. Ecoute, toi et moi, on a une sacré histoire.

Kelly : Ne t'en fais pas, je sais que t'es venue  pour Adrianna, pas pour moi.

Brenda : Non, ce que je veux dire... C'est que c'est une histoire commune. Tu me connais mieux que n'importe qui. J'en ai besoin.

Kelly : Vraiment ?

Brenda : Je traverse des trucs fous en ce moment.

Adrianna : Eh, les filles, je voulais vous  présenter à ma marraine Amy.

Brenda : Bonjour, moi c'est Brenda.

Kelly : Kelly. Ravie de vous rencontrer.

Amy : Je suis contente que vous ayez pu venir.

Adrianna : Je voulais les présenter à Hank. Tu l'as vu quelque part ?

Amy : Oh, Ade, je croyais que tu étais au courant.

Adrianna : Au courant de quoi ?

Amy : Il a découvert qu'il est séropositif. Il a rechuté. Je suis vraiment désolée.

Adrianna : J'arrive pas à croire qu'il ait rechuté.

Brenda : C'est qui Hank ? C'est ton petit ami ?

Adrianna : Non... On a couché ensemble quelques fois.

Kelly : Tu as fait le test ?

Adrianna : Non, je vais bien.

Brenda : Tu dois faire le test. On y va toutes les deux avec toi, hein ?

Adrianna : Oui.


Chez Christina.

Christina : Je suis contente que t'aies pu venir.

Dixon : Moi aussi. C'est incroyable. C'est Kobe à l'intérieur ?

Christina : Il est là, il ne manque jamais les barbecues de mon père.

Dixon : Je dois reconnaître que je ne savais vraiment pas qu'il y avait  autant de gens noirs à Beverly Hills.

Christina : il faut juste que tu saches où regarder.

Dixon : Tu dois avoir raison.

Franklin (Père de Christina) : Laisse-moi deviner... tu es Dixon. Je suis Franklin Whitney, le père de Stina. J'ai beaucoup entendu parler de toi.

Dixon : Ravi de vous rencontrer, Monsieur.

Franklin : Stina m'a dit que tu es dans la musique.

Dixon : Oui. Elle m'a fait découvrir des supers trucs.

Franklin : Tu joues d'un instrument ?

Dixon : Non, mais j'adore chanter.

Franklin : Tu es bon ?

Dixon : Personne ne s'est jamais plaint, mais, vraiment, je ne chante pratiquement que sous la douche.

Franklin : N'attends pas d'être découvert. Si chanter, c'est ce tu aimes, force le destin. Stina, ma chérie, Dre s'en va, et il voulait te dire au revoir.

Dixon : Dr. Dre ?

Franklin : Lui-même. Ecoute, ne sois pas timide, Dixon. J'espère qu'on va encore entendre parler de toi, d'accord ?

Christina : Je reviens tout de suite.

Dixon : D'accord.



Chez les Wilson.

Harry : On peut parler ?

Debbie : Oui, je pense qu'on devrait.

Harry : Donne-moi une minute. Ecoute, j'ai fait quelques recherches, et je pense que j'ai trouvé un moyen de prendre  une deuxième hypothèque sur la maison.

Debbie : Harry, je suis allée voir le détective privé qui a trouvé Sean. Je suis désolée d'y avoir  été sans te le dire, mais nous sommes dans une situation inhabituelle et je voulais avoir quelques réponses.

Harry : Est-ce que le détective privé en a ?

Debbie : Mais, chéri, ça ne te semble pas bizarre que Sean arrive de nulle part et nous demande de l'argent ?

Harry : Non, Tracy l'a trouvé, et il ne nous a pas demandé d'argent. On lui a proposé.

Debbie : Annie ne lui fait pas confiance.

Harry : Ecoute, ce n'est pas à propos de Sean. C'est à propos de Naomi. Annie est une adolescente et c'est de la jalousie. On a déjà vécu ça avec Dixon. Ecoute, ma chérie, je sais que ça a été un gros chamboulement pour tout le monde, mais Sean est mon fils et je lui dois ça.

Debbie : Ecoute, je sais ce que tu ressens...vraiment... mais je ne te laisserai pas payer ta culpabilité aux dépens d'Annie et Dixon.

Harry : Sean est autant mon enfant qu'Annie ou Dixon.

Debbie : Il n'est pas mon enfant.

Harry : Donc ? Que veux-tu dire ? Tu ne te soucies pas de Sean ?   

Debbie : Je ne ressens pas la même chose pour lui que toi, et je pense que tu laisses ta culpabilité brouiller ton jugement. Quelque chose cloche ici, Harry.

Harry : Sean! Qu'est-ce qui s'est passé ? Ca va ?

Sean : Ces types auprès desquels mon père était redevable... ils m'ont trouvé.

Harry : J'appelle les flics.

Sean : Non, non, s'il te plaît. Ecoute, c'est pas le genre de mecs qui laissent les gens appeler les flics et se tirent. Ce n'est pas ton problème. Je suis vraiment désolé. Je serai parti dans la matinée.

Harry : Non, Sean...

Sean : C'est le seul moyen.

Harry : On aura l'argent d'une façon ou d'une autre. Ne t'en fais pas.

(Au téléphone) Al Elmore : Al Elmore Investigations. Allo ? 

 

A l'hopital.

 Brenda : Pourquoi ont-ils toujours les plus affreux tableaux dans les salles d'attente? C'est vrai, et ce sont tous les mêmes. Ils doivent avoir un catalogue.

Adrianna : Je suis une véritable idiote. Il y a tant de choses que je voulais
faire dans ma vie maintenant que je suis clean.  

Brenda : Hé, écoute-moi. On ne sait encore rien.

Medecin : Adrianna Tate Duncan ? Votre test HIV est négatif. 

Adrianna : Oh, mon dieu ! Oh, mon dieu, c'est la meilleure nouvelle jamais entendue !     Merci beaucoup.

Medecin : Mais il y a autre chose. 

Adrianna : Quoi ?

Medecin : Quand nous avons analysé votre sang, il a revélé que vous êtes enceinte.  Vous devriez voir votre gynécologue  pour discuter de vos options.

Adrianna : Je ne peux être enceinte.  J'ai seulement 16 ans.

Kelly : Je sais que tu as peur maintenant, mais on va y aller pas à pas, d'accord, Brenda ?

Brenda : Je dois y aller. Je suis désolée.

Adrianna : Je ne peux pas le dire à ma mère. Ma mère va me tuer.  

Kelly : Je t'aiderai à lui parler

Adrianna : Je ne sais même pas où est Hank. 

Kelly : On le trouvera.

Adrianna : Il n'est peut-être même pas le père. J'ai couché avec beaucoup de  mecs quand j'étais accro. Qu'est-ce que Navid va penser ? Il va me détester. Il va vraiment me haïr.   Ca ne peut pas arriver. Non, ça ne peut pas arriver.

Kelly : Viens là, ça va aller.

Adrianna : Qu'est ce que je vais devenir ?


Chez les Wilson.

Harry : Très bien, Tracy, on se voit ici dans la matinée et on avisera de combien on peut faire un effort ensemble.

Annie : Ecoute, écoute-moi s'il te plaît.

Harry : Je n'ai pas le temps pour ça maintenant.    

Annie : Les cinq derniers appels que Sean a reçu venaient d'Al Elmore, le détective. Pourquoi seraient-ils en contact ? 

Harry : Attends, qu'est-ce que tu fais, tu fouilles ses affaires ? D'abord, tu vas voir un privé, ensuite tu violes la propriété d'un homme. Annie, qu'est-ce qui t'arrive ?

Annie : J'ai peur, papa. Je sais ce que Sean représente pour toi,   et j'ai vraiment peur que tu ne me pardonnes jamais pour ça, mais j'ai encore plus peur que quelque chose cloche.  

Harry : Et tu es d'accord avec elle.

Debbie : On ne croit pas que Sean  soit celui qu'il dit être. Donne-nous le même bénéfice du doute que celui que tu lui a donné.   

Harry : Que voulez-vous que je fasse ?

Debbie : Demande-lui de passer un test de paternité. 

Annie : S'il te plaît ?

Harry : Sean est mon fils. Je le sais. Je le sens dans mes tripes, dans mes os, mais si vous avez besoin que je fasse ça... je le ferai. Vous me décevez.


Chez les Worthy.

Christina : Et voilà.

Dixon : Merci.

Christina : Papa t'a vraiment apprécié. Tu devrais venir dîner la semaine prochaine.   

Dixon : Ecoute, Christina, tu es extraordinaire, et je te suis très reconnaissant de m'avoir invité et de m'avoir présenté à... tout ce monde... mais... mais...
le truc, c'est que j'ai une petite amie.  

Christina : Je sais. Moi aussi.

Dixon : Attends, quoi ?

Christina : Tiffany. Cette mignonne soprano. Tu pensais que je craquais pour toi ?

Dixon : Je suis surpris que...

Christina : J'ai aussi des copains, mais tu ne m'intéresses pas de cette façon-là. Je t'ai juste invité ici  parce que je pensais que ça te plaisait.    
Dixon : C'est dément.

Christina : Bon, tu es le bienvenu quand tu veux. Silver aussi. Si ça ne ruine pas sa réputation  de traîner avec une pom-pom girl.

Dixon : Non, pas du tout.


Chez Brenda.

Kelly : C'est quoi ton problème ? Comment as-tu pu planter Adrianna à la clinique comme ça ? C'est assez ignoble, Brenda, même pour toi.

Brenda : Je ne peux pas avoir d'enfants.

Kelly : Quoi ?

Brenda : J'ai eu des fibromes il y a quelques temps, et il y a eu des complications, et les enfants ne sont pas une option pour moi. 

Kelly : Je suis désolée.

Brenda : Tu sais, quand on me l'a annoncé, j'ai pensé, c'est pas la fin du monde... mais, alors, d'une certaine manière, quand j'ai entendu qu'Adrianna qui n'a même pas essayé et qui ne veut même pas l'être, est enceinte... Je suis pathétique. Je suis jalouse d'une fille de 16 ans.    

Kelly : Tu n'es pas pathétique. Tu es une emmerdeuse, mais tu n'es pas pathétique. Je ne savais pas que tu voulais des enfants.

Brenda : Je ne voulais pas. Je veux dire... j'imaginais que j'en voudrais dans le futur, mais...        bon sang, je déteste quand on me dit   que je ne peux pas faire quelque chose. 

Kelly : C'est la Brenda que je connais et que j'aime. Tu sais, je ne pensais pas non plus que je pourrais avoir des enfants,mais la médecine évolue tout le temps.

Brenda : Je suis prête maintenant. Alors... je pense à adopter.

Kelly : Bren...

Brenda : je pense que c'est une idée géniale. Et j'aimerais vraiment que tu sois près de moi pour ça.   

Kelly : Tu peux compter sur moi.


Chez Christina.

Dixon : Tu es arrivée. Chouette fête ? Tu veux que je te présente à Denzel ?

Silver : Pourquoi tu m'as menti ? Tu cours après Christina ?

Dixon : Ecoute, excuse-moi. Je n'aurais pas dû te mentir.    Et je ne cours pas après Christina et elle ne me court pas après. Fais-moi confiance. Mais je ne savais pas comment te parler de tout ça.

Silver : Tout quoi ?

Dixon : Ca. Je suis un gamin black dans une famille blanche,  il y a toute cette autre culture que je n'ai jamais expérimenté. Alors Christina est arrivée et elle m'a fait découvrir des trucs vraiment extraordinaires, mais... je sais que tu la hais.

Silver : Ok... bon, "haïr" est un mot très fort. Mais detester, oui, peut-être.

Dixon : Ecoute... tu es celle avec qui je veux être. D'accord ? Si tu veux que je mette fin à mon  amitié avec Christina...

Silver : Je suppose que le fait qu'elle puisse faire pour toi ce que je ne peux pas, ça me rend jalouse. Et ça ne me ressemble pas et c'est vraiment nul.   

Dixon : Non, non, en fait, je trouve ça flatteur.

Silver : Tu as juste une chose à faire pour moi. 

Dixon : Je sais, je te promets de ne plus jamais te mentir.    

Silver  : Non. Présente-moi à Denzel.

Dixon : Très bien, il est là-bas.


Chez les Wilsons.

Harry : Comment va ton oeil ?

Sean : Ah, ça va. J'ai des origines robustes. 

Harry : On va trouver cet argent ensemble.

Sean : Merci, Harry, c'est plus que généreux. Je te rembourserai, je te le jure.

Harry : Juste une chose. J'ai besoin que tu passes d'abord un test de paternité. Je suis désolé. Crois-moi, je connais déjà le résultat.   

Sean : Harry, je t'en prie, c'est beaucoup d'argent. Je demanderais la même chose si j'étais à ta place. Evidemment je le ferai.

Harry : J'en étais sûr. Tu sais quoi ? Je ne laisserai  rien t'arriver.


Chez les Worthy.

Franklin : Puis-je avoir votre attention un instant ? Je suis tellement content que vous soyez tous là.  Je me suis rappelé de tout ce que je dois remercier... Ma famille, mes amis, la magnifique, magnifique musique. Alors s'il vous plaît... rejoignez-moi et réflechissez à tout ce qu'on doit remercier dans nos vies. (A Dixon) Tu connais "Amazing Grace" ?

Dixon : Ouais. Pourquoi ?

Franklin : Considères-toi comme découvert.

 

Chez les Wilson.

Sean : Alors... Je passe un test de paternité demain matin. J'ai été étonné qu'Harry ait besoin de ce genre de preuve, mais je suppose que personne ne me fait confiance. Je pensais que toi, Annie, de tous ces gens, tu aurais compris.

Annie : Comprendre quoi ?

Sean : Tu as déménagé du Kansas pour cette vie parfaite à Beverly Hills. C'est venu à toi. Tout le monde n'a pas cette chance. 

Annie : Tout le monde ne prend pas non plus ce qui ne lui appartient pas.

Sean : Bonne nuit, Annie.


Harry : Il a embarqué ses affaires, il est parti.

Tracy : Comment ça "il est parti" ? Il ne peut pas être parti.

Debbie : Il est parti.

Harry :Ce n'était pas ton fils.

Tracy : Non, j'aurais reconnu mon fils. J'aurais su s'il était mon fils !

Harry : Ce n'était pas notre fils.

Debbie : Je suis vraiment désolée, Tracy.

Naomi : C'est une blague débile ? 

Dixon : Ce n'est pas une blague. Il nous a tous arnaqué. Il voulait juste de l'argent.

Tracy : Ok, mais si ce n'était pas notre fils, alors qui était-ce ?

Harry : Je ne sais pas. J'ai appelé le détective ce matin. Sa ligne a été coupée.   

Debbie : Ils bossaient sans doute ensemble. 

Tracy : Oh, mon dieu. Non, non, je ne fais pas ça. Pas moi.


Harry : Ecoutez, vous aviez raison pour Sean. Je ne sais pas comment me rattraper.  

Debbie : C'est bon. Hé, Dixon, tu veux m'aider à préparer le petit-déj ?   

Dixon : Bien sûr.

Debbie : Viens. Les filles, si vous avez besoin de  nous, on sera dans la cuisine. Allons faire des pancakes.

Dixon : Des pancakes, ce que je préfère.


Annie : Ca va ?

Naomi : A ton avis ?

Annie : Je sais, c'est un sacré choc. J'essaie encore de m'y faire. Mais, tu sais, peut-être, peut-être qu'on peut tirer  du positif de tout ça . Avec tout ce qui se passe en ce moment, je veux dire, peut-être que toi et moi, on peut finalement faire une trêve.  

Naomi : Comment peux-tu gérer le fait d'avoir causé tant de chagin à ma famille?

Annie : Moi ?

Naomi : Ma mère avait un fils. J'avais un frère.

Annie : Il n'était pas notre frère.  Au moins il est parti avant que nos familles  ne tombent dans son arnaque.

Naomi : Ta famille. Sean est venu à la maison hier soir et Maman lui a donné l'argent.   

Annie : Attends, quoi ? Je croyais qu'elle n'en avait pas. 

Naomi : Elle n'en avait pas, Annie. Elle a appelé Papa  et a renoncé à sa demande  de divorce, il lui a donc donné l'argent, et elle l'a donné à Sean.

Annie : Je suis vraiment désolée. Je ne savais pas.

Naomi : Eloigne-toi de moi. C'est ta faute.

Annie : Je suis vraiment désolée.


Annie : Hey Papa, je suis désolée.

Harry : Je suppose que j'aurais dû te faire confiance.

Annie : Je n'ai jamais voulu que tu te sentes ainsi.

Harry : Oh... je sais, chérie.

Annie : Je t'aime, Papa.

 

FIN

At West Beverly High.

Ethan : Ah, you should have seen me. I was poppin' huge air off all the moguls and just shredding down the black diamonds.

Annie : Look at you,Mr. Hotshot Boarder.

Ethan : You gotta come next year. I really missed you.

Annie : No, you missed the chance to laugh at me when I face-planted off the ski lift.

Ethan : I'm a simple man with simple pleasures.

Naomi : Kansas, darling,how was your winter break? Oh, my God, Mom and I took Sean to Cancun, but you probably already heard that from him.

Annie : Yep, he mentioned it.

Naomi : Oh, my God,he's so awesome. It was so great to spend that quality time with my half brother.I mean, our half brother. I'm so sorry.I didn't mean to exclude you.

Annie : No problem.You didn't.

Naomi : We had a blast. Oh, my God, I totally dared Sean to eat a fried grasshopper. And we laughed so hard, I thought grasshopper was going to come out his nose. I'm so sorry you missed it.

Annie : It's not a competition,Naomi. You can Sean it up as much as you want.

Naomi : That is really mature of you,Annie. Honestly, I don't think I could be quite so open-minded if Sean didn't want to hang out with me.

Annie : Well, it was an adjustment,what with him wanting to stay at your house and all. Oh, wait. He's staying with us.My bad.

Ethan : Point, Miss Wilson.


Adrianna : Okay, well, can you let me know if you hear from him?

Annie : Hey. You okay?

Adrianna : Yeah, um... it's just I have this friend Hank from rehab? He hasn't returned any of my texts. Nobody from group has even heard from him.

Annie : Could he be on vacation?

Adrianna : Maybe. But when an addict just disappears like that...

Professor : Everybody, settle in, please. Take your seats.Thank you very much. Today we're gonna talk about perception. I mean, how do we even perceive? Well, the eyes take in information and then it passes that information off to the brain. Seems pretty straightforward,but you can still see without using your eyes, and that's called... ..."intuition." Using your intuition.


Doctor :  I'm so sorry. I wish I had better news.

Brenda : And there's nothing that I can do? Some surgery or drug therapy?

Doctor : Not in this case. Is there somebody I can call for you? A husband? A boyfriend?

Brenda : No, there's no guy in the picture at the moment.

Doctor : You said you used to live here before. Are there some friends you could talk to about this?

Brenda : I've burned all of those bridges.


Christina : Hey, D.

Dixon : Hey, girl. What's up?

Christina : Got this week's new pick. It's a rough mix of a new band my dad just signed, Drops In The Fall.Excellent.

Dixon : Oh, yeah, and thank you for the Sam Cooke stuff. I knew about his R&B stuff, but I didn't know he did gospel.

Christina : Really? That's how he got started.

Dixon : It blew me away.

Silver : Hey, babe.

Christina : Hey, Silver. How was your winter break?

Silver : Oh, you know,the usual: eggnog, sugar crash,remorse, New Year's.

Christina : Well, tell me what you think.

Dixon : Yes.

Christina : Bye, D.

Dixon : Peace.

Silver : Bye, D.

Dixon : Why you gotta act like that?

Silver : Have we met? And besides, I think she's into you. Which doesn't make me want to hug her. Except for maybe around the neck.

Dixon : You're crazy.

Silver : Yeah, well,it works for me. But anyway, Bio awaits.Later, D.


Sean : Hi, Annie.

Annie : Hey. Hey, I just came to see my dad.

Sean : Yeah, we're goin' surfing.

Annie : I know. He wanted to take the van.

Sean : So, how's school?

Annie : You know, reading, writing,all that fun stuff.

Sean : Arithmetic.

Annie : Yup.

Sean : That's pretty much how I remember it.

Naomi : Surf's up!

Annie : You're going surfing.

Naomi : Yeah, Sean invited me. Oh, you don't surf, do you?

Sean : Harry's an amazing teacher. You should come, Annie.

Naomi : You should come. I mean, you don'thave to be naturally graceful to surf.

Annie : You know, I'm gonna pass. But, uh, tell my dad I had to run. I'll see you guys later.

Naomi : Boo.


Adrianna : Hey, Miss Taylor, um,do you have a minute?

Kelly : Sure, yeah. Come on in. Sit down. How are you?

Adrianna : I'm... I'm okay, I guess. I was wondering if you had a way to get in touch with Miss Walsh.

Kelly : Uh, Brenda?

Adrianna : Yeah. Um, my rehab group is hosting this support day tomorrow to thank all the people who have helped with our recovery. Most people would bring their families, but I was gonna bring Navid, but he's at his cousin Avi's wedding.

Kelly : I see. Your mom can't make it.

Adrianna : Well, she could. I just kinda don't want her She pretty much checked out on that whole stand-by-your-kid thing. Does that make me a jerk?

Kelly : No, it makes you somebody who's looking out for herself. But I'm sorry your mom's not there for you.

Adrianna : It's okay.Miss Walsh was, and, uh, I'd really like her to come.

Kelly : Uh, you know what? Brenda is usually pretty busy with her work.

Adrianna : Sure. Okay.

Kelly : But you know what? I will talk to her.

Adrianna : Thank you so much, Miss Taylor. It really means a lot to me.


Harry : Chastity belt!Giraffe!

Sean : A promise ring.

Harry : Uh, Cheerios.

Sean : A tusk!An elephant!

Tabitha : What? How did you get that? That looks like a sock.

Sean : That was the trunk.

Harry : Let's go. Next, next Time's running. It's a weapon.Somebody's hunting!

Annie : Hunting.

Sean : Archery.

Dixon : Yes!

Tabitha : What?! That drawing looked like a sock, too. An argyle sock.

Harry : Go, go, go!

Tabitha : Yeah, I know, a sock.

Harry : That is a small...

Debbie : Oh! Time is up.Thank God!

Sean : How'd we do?

Dixon : Nine points, b-b-baby!

Harry : * Wilson men kicking ass and taking names. *

Tabitha : Why don't you let a real artiste show you how it's done? Ready, girls?

Annie : Ready. Come on, Grandma. Come on.

Harry : Hmm...It's a sock.

Debbie : Tabitha, could you pick up the pace?

Annie : Um, she's crosshatching.

Debbie : Tabitha!

Tabitha : Here, let me try again. Tabula rasa.

Debbie : Shoot me now.

Sean : Oh, excuse me. Hello.

Annie : A skull? Death?

Debbie : Murder?

Tabitha : No, though, come to think of it, It does resemble a bit of a Vanitas still life.

Harry : Come on,Ladies, time is running out.

Debbie : Says who?

Men : Oh, boo!

Annie : Come on! All right, all right. Don't get your panties in a bunch.

Harry : Mm, thank you, Mom. Excellent job.

Sean : You gotta back off. I told you I'll get the money and I will. All right, I just need a little more time. And-And I promise... Hello? Damn!

Annie : Sean, what's going on?


GENERIQUE.



Sean : It's nothing, really.

Annie : What I heard wasn't nothing. It was definitely something.

Harry : Sean, we're family here. You can talk to us.

Sean : Okay. My father, adopted father,he He was a gambler. He made some money at it. But then he got in way over his head. He couldn't come up with what he owed. So, he killed himself.

Debbie : Oh, my God.

Sean : He did it to protect me. You know, he thought his life insurance could clear his debt, but sure enough It turns out his policy doesn't cover suicide. So now these guys, the guys that were after him for the money...

Dixon : Now they're after you.

Harry : Let us help.

Tabitha : How much did you father owe?

Sean : $200,000. Look, I didn't want to worry you with this. I'm shipping out in a week. What are they gonna do, come to Iraq and find me? They don't have the guts. So, who's turn is it to draw, huh?


Sean : Annie, Got a minute?

Annie : Yeah.

Sean : I wanted to apologize. I hope that phone call didn't upset you.

Annie : No, no, and-and I don't want you to think I was eaves dropping on purpose. I was just there.

Sean : Of course. No, I know. I'd hate to think that I, uh, you know,caused you any worry.

Annie : Oh, it's okay. I-I just thought my dad would want to know, So I felt like I had to say something.

Sean : Yeah, yeah. It's nice to have people around who care.

Annie : Here.

Sean : Thanks.

Annie : You could take that if you want.

Sean : No, no, it's late. It'll go to voicemail. No worries. So, good night.

Annie : Yeah. Uh, yeah. Good night.


Harry : Mother, I doubt that will help.

Tabitha : Believe me, dear,when the topic of discussion is money, drinking always helps.

Harry : What is the economic situation here? What are the options? 

Tabitha : I do so wish I could help. But I've taken such a beating in the market recently, I simply can't. In fact, I think it's time for me to go back to work.

Harry : Really?

Tabitha : Well, money's only part of it. The truth is I miss acting. Digging into the script, arguing with the director,canoodling with my co-stars. It's a calling.

Debie : And then there were two.

Harry : You know, our retirement account is in pretty good shape.

Debbie : Because we've left it alone.

Harry : I know, just hear me out. We're not paying rent here, right? The house in Wichita will sell eventually. Maybe we borrow against our 401(k). O-Or the kids' college funds.

Debbie : Harry...

Debbie : We can't do nothing. I-I know you're worried. I think, um...Tracy should Be included in this discussion.

Harry : You would be okay with that?

Debbie : Well, she's Sean's mother. If I were in her place, I would want to know.

Harry : All right. I'm going to, I'm going  to give her a call. Thank you.


Annie : Dad's pretty freaked out.

Dixon : Can you blame him?

Annie : Dix, do you... Um... What do you think about Sean?

Dixon : What do you mean, what do I think about him? Don't you like him?

Annie : Well, I've never really felt completely comfortable around him,  you know? I-I was walking by his room before and... You know, it's probably nothing.

Dixon : What?

Annie : He got a local call.

Dixon : No! All right, but he got a local call. So?

Annie : So, who'd be calling him? He said he didn't know anybody in town.

Dixon : I don't know. It could've been Tracy. Naomi or... a wrong number, you know?

Annie : Yeah, yeah, I guess.

Dixon : Look, when Sean first came here, you know, I freaked out. And it hurt Dad, a lot. Don't put everybody through the  same thing again. All right?

Annie : Yeah.

Dixon : Good night.

annie : Night.

At Brenda's.

Brenda : Kelly. Here on my doorstep.

Kelly : I wouldn't be if you'd returned my calls today

Brenda : Sorry, I just couldn't deal with any of the Ryan drama today.

Kelly : Probably should have thought of that before you slept with him. That's not why I'm here. Can I come in? Adrianna asked me to get in touch with you. Her rehab group is having support day. She wants you there.

Brenda : Why me?

Kelly : Because you stood up for her,more than her own mom. She sees you as a mother figure.

Brenda : I didn't ask for that.

Kelly : But whether you asked for it or not, that's the way it is.

Brenda:  I can't make it.

Kelly : Why, because it's me asking?

Brenda : It's got nothing to do with you.

Kelly : Then what is it? This girl is in the early stages of recovery. She needs you. If you were reaching out for help, wouldn't you want people standing by you?

Brenda : I think you should leave.

Kelly : You know, Brenda, I knew you were selfish. But this? This is unforgiveable.


At peach Pit.

Christina : If you're gonna ditch school go to the beach, not to work.

Dixon : Nat needed help with the breakfast shift, so, I came through. Uh, you need a table?

Christina ; Nope, just coffee and a bagel. Did you give that CD a listen?

Dixon : Actually, yeah, you know,it reminded me of Prince.

Christina : It kind of did. Maybe with a little middle-period Curtis.

Dixon : Curtis...?

Christina : You're kidding. Curtis Mayfield? Only, like, the greatest songwriter of the '60s. What are you doing tomorrow?

Dixon : Nothing, why?

Christina : My dad has this thing at our beach house once a month-- it's a gospel choir barbeque, a lot of people from his label, but the food is really good and the music is dope.You should come. I mean, unless Silver would have an issue with that.

Dixon : Oh, um, no, nah, not at all. Not at all, you just count me in. Here you go.

Christina :  I'll text you the details later. Keep the change.

Dixon : Thank you.


At Harry's office.

Tracy : We did mother and son Watsu. I thought we were close.

Harry : It's not you. He didn't want anybody to know.

Tracy : This whole thing just makes me sick to my stomach. If I hadn't given him up... if he hadn't been adopted by this terrible man!

Harry : Tracy, we cannot beat ourselves up about it. What is past is past.

Tracy : But he needs our help.

Harry : Yeah.

Tracy : And the fact of the matter is that I have means that you two don't.

Debbie : Thank you, Tracy. That's very generous.

Tracy : I mean, it's not going to be as easy with the divorce as it would've been otherwise. I mean, there was the pre-nup, so...

Debbie : Anything you could do would be great.

Tracy : I think I'm going to call my business manager. Maybe I will sell some of Charles' art. There is a Damien Hirst that I couldn't wait to get out of my bathroom. I'll be in touch. We'll get through this.

Harry : Thank you for not stabbing her to death with a pencil.

Debbie : If you had scissors on your desk, it'd be a different story. But honestly, in this case I think  she's kind of entitled. Let's see what she comes up with.


Dixon : Hey, want to go get some lunch?

Silver : Yes, but first, I'm just finishing up a post on that creepy custodian guy. You know, the one with the lazy eye? I'm fairly certain he was checking out my ass this morning.  Then again, maybe he was just tired. Ooh, want to see something good? Check out my cheerleader post.

Dixon : Hmm, "Shake, Shimmy and Shut Up." Nice headline. Thank you. But the only one you mention  here by name is Christina.

Silver : My blog is called The Vicious Circle. And you know my motto: Show no mercy. So, what's your deal for tomorrow afternoon? There's a Tarantino festival at the Arclight. I...I know, I know it's pretentious and violent and derivative but  totally awesome. If you just give Death Proof one chance, I swear you're going to love it.

Dixon : I-I, um... I got a... I got to do a family thing.

Silver : Oh, yeah, yeah, yeah. No, Annie told me how crazy things  are with Sean. It's cool. Yeah. Um, food. Starved. Let's go.


At reunion.

Kelly : Brenda really wanted to be here.

Adrianna : Of course, um, I understand.

Kelly : But I'm proud of you. What you've accomplished, you're  amazing.

Adrianna : Thank you.

Brenda : Yes, she is. Hi.

Adrianna : Oh, you made it. Awesome. Yeah.

Brenda : I'm sorry I'm late.

Kelly : Traffic's a bitch.

Adrianna : I'm so happy you could come. There's so many people I want to  introduce you to. I'm really hoping that my

Girl : Hello, everyone! If everybody could come inside,  we're gonna get started.

Kelly : Let's go.


Adrianna : I wake up in the middle of the night drenched in sweat, hating myself. But when I realize it's just a  nightmare, I'm so relieved. Relieved that I'm okay, relieved that I'm clean, and grateful. Grateful for all the people who have been there for me. People who believed in me, even when I didn't believe in myself. So, I think I'm gonna be okay.

Girl : Would anybody from Adrianna's support  team like to share?

Brenda : I haven't really known Adrianna that long, but ever since I met her, I've admired her She's passionate. She's smart. And most importantly, she actually learns from her mistakes, which is more than I can say for myself. She's my friend. And that's not a word that I use lightly. And I'll always have her back.


Ethan : Hands off the fries.

Annie : How'd you do that?

Ethan : Eyes in the back of my head.

Annie : I should use you for this psych paper. Intuition and extrasensory French fry perception.

Girl : Your mother let you out of the house in that outfit?

Naomi : Oh, my God, Annie. You have to see these pictures

Annie : No, thanks.

Girl : Show me.

Naomi : Well, they're just pictures of Sean and I. I'm going to put them on Facebook later.

Girl : Ooh, he's hot.

Naomi : Oh, my God. This is us at the beach right before going surfing. Oh, and this is us goofing off in the car.

(Annie's flashback)
Professor : You can still see without using your eyes.

Annie : Sean, what's going on? You could take that if you want.

Sean : It'll go to voicemail. No worries.

Dixon : He got a local call. So?

Professor : And that's called using your intuition.


Annie : There's something I gotta do

Ethan : What?

Annie : Nothing, but I gotta go.

Naomi : Oh, my God. Can I just tell you, he is so adorable.


At wilson's.

Annie : Tell me I'm crazy.

Debbie : You're crazy.

Annie : Yeah. Yeah, maybe I'm crazy. I mean, I'm probably crazy. At least I hope that I'm crazy, because everybody loves him-- Naomi obviously. Maybe she's right. Maybe I'm just jealous.

Debbie : Annie, whoa, take a breath. What are you talking about?

Annie : Mom, there's something off about Sean. And I don't have any proof, and I know that and I really don't want to hurt Dad, but I have this hunch that something is not right.

Debbie : I know. I have the same feeling.

Annie : You do?

Debbie : I thought it was just me that maybe I couldn't handle the fact that your dad and Tracy have a child together, But that's not it. Something doesn't add up.

Annie : It would break Dad's heart if he knew how we felt.

Debbie : I know, but it would be worse if we were right and we didn't act on it.

Annie : So, what do we do?


Kelly : Nice speech.

Brenda : Yeah. Uh, listen, you and me, we have such crazy history.

Kelly : Don't worry, I know you came for Adrianna, not me.

Brenda : No, what I mean is... that history connects us. You know me better than anyone else. I need that.

Kelly : Really?

Brenda:  Yeah. I'm going through some crazy stuff right now.

Adrianna : Hey, guys, I wanted to introduce you to my sponsor, Amy.

Brenda : Hey, I'm Brenda.

Kelly : Kelly. Nice to meet you.

Amy : Glad you guys could both make it.

Adrianna : I actually want to introduce them to Hank. Have you seen him anywhere?

Amy : Oh, Ade, I thought you'd heard.

Adrianna : Heard what?

Amy : He found out he's HIV positive. He started using again. I'm really sorry. Excuse me.

Adrianna : I can't believe he relapsed.

kelly : Who is Hank? Is that your boyfriend?

Adrianna : No, he's... he's not my boyfriend. We slept together a couple of times.

Kelly : Have you been tested?

Adrianna : No. I'm fine.

Brenda : You need to get tested. We'll both go with you, right?

Adrianna : Right.



At Worthy's.

Christina : I'm glad you made it. Me, too.

Dixon : This is amazing. Um, was that Kobe inside?

Christina : Yeah, if he's in town, he never misses  Daddy's barbecues.

Dixon : I got to be honest, I really didn't know that there was  this many black people in Beverly Hills.

Christina : Well, you just have to know where to look.

dixon : I guess you're right.

Franklin : Let me guess...you're Dixon.

Dixon : Yes, sir.

Franklin : I'm Franklin Whitney, Stina's father. I've heard a lot about you, young man. Oh.

Dixon : Well, uh, nice to meet you, sir.

Franklin : Stina tells me you're into music.

Dixon : Yes. She's, uh, put me on to  a lot of great stuff.

Franklin : You play an instrument?

Dixon : No, but I-I love to sing. 

Franklin : You any good?

Dixon : I... uh, you know, I haven't had  any complaints, but then again, I mostly sing in the shower.

Franklin : Well, don't wait to be discovered. If singing's what you love, you make  it happen.

Dixon : Yeah.

Franklin : Stina, baby, Dre's leaving, and he wanted to say good-bye.

Dixon : Dr. Dre?

Franklin : PhD. Listen, don't be a stranger, Dixon. Hope we'll see a lot more of you, all right?

Dixon : Yes, sir.

Christina : I'll be right back.

Dixon : All right.


At Wilson's.

Harry : Deb. Can we talk?

Debbie : Yeah, I think we should. Give me a minute.

Harry :  Look, I've been doing some research, and I think I found a way we can take a second mortgage out on the house.

Debbie : Harry, I went to see the private investigator that found Sean.

Harry : Okay.

Debbie : I'm sorry I went behind your back, but we're in a pretty unusual situation here, and I wanted to get some answers.

Harry : Did the P.I. have any answers?

Debbie : No... but, honey, doesn't it strike you as odd that Sean shows up out of nowhere and asks us for money?

Harry : No, Tracy found him, and he didn't ask us for money. We offered.

Debbie : Annie doesn't trust him.

Harry : Look, that's... that's not about Sean. That is about Naomi. It's about Annie being a teenager, and it is about jealousy. We went through this with Dixon.

Debbie : Harry...

Harry : Look, sweetheart, I know that this has been a big adjustment for everybody, but Sean is my son and I owe him.

Debbie : Look, I know how you feel-- I do-- but I won't let you pay down your guilt at the expense of Annie and Dixon.

Harry : Sean's as much my child as Annie or Dixon.

Debbie : He's not my child.

Harry : Okay. So, what does that mean? You saying that you don't care about Sean?

Debbie : I don't feel the same way about him that you do, and I think that you're letting your guilt cloud your judgment.

Harry : My guilt?

Debbie : Yes, something's not right here, Harry.

Harry : Sean. What happened? You okay?

Sean : The guys my dad owed... they found me.

Harry : I'm calling the cops.

Sean : No, no, please. Look, these aren't the kind of guys who let people call the cops and get away with it. This isn't y'all's problem. I'm so sorry. I'll be gone in the morning.

Harry : No, Sean...

Sean : It's the only way.

Harry : We will get the money somehow. Don't worry.


Téléphone : Al Elmore Investigations. Hello?


At hospital.

Kelly : Why do they always have the ugliest art in waiting rooms?

Brenda : Right, and they're all the same. They must have a catalog.

Adrianna : I am such an idiot. There was so much I wanted to do with my life now that I'm clean.

Brenda : Hey, listen to me. We don't know anything yet.

Doctor : Adrianna Tate Duncan?

Adrianna : Yes.

Doctor : Your HIV test is negative.

Adrianna : Oh, my God! Oh, my God, that is the best news ever. Thank you so much. Oh, my God.

Doctor : But there's something else.

Adrianna : What?

Doctor : When we ran your blood work, It turns out you're pregnant

Adrianna : No.

Doctor : You should see your gynecologistto discuss your options.

Adrianna : I can't be pregnant. I'm only 16.

Kelly : Okay, look, I know you're freaking out right now, but let's just take this one step at a time, right, Brenda?

Brenda : I have to go. I'm sorry.

Kelly : Brenda.

Adrianna : I can't tell my mom. My mom's gonna kill me.

Kelly : I will help you talk to her, sweetie.

Adrianna : I don't even know where Hank is.

Kelly : We will find him.

Adrianna : He might not even be the father. I slept with a lot of guys when I was using. What's Navid gonna think? He's gonna hate me.

Kelly : No.

Adrianna : He's gonna totally hate me. This can't be happening. This... no, this isn't happening. Shh.

Kelly : Come here, come here. It's gonna be okay.

Adrianna : I can't take it.


At wilsons.

Harry : All right, Tracy, let's meet here in the morning and figure out how much we can pull together. Yeah.

Annie : Dad... look, please listen to me.

Harry : Annie, I don't have time for this right now.

Annie : Mom, look. The last five calls that Sean received was from Al Elmore, the P.I. Why would they be in touch?

Harry : Wait. What are you doing,going through his things? First, you go to a P.I., then you invade a man's privacy. Annie, what's going on with you?

Annie : I'm scared, Dad. I know how much Sean means to you, and I'm really scared that you're never gonna forgive me for this, but I'm more scared that something is not right.

Harry : And you agree with her.

Debbie : We don't think Sean is who he says he is. Give us the same benefit of the doubt that you're giving him.

Harry : What do you want me to do?

Debbie : Ask him to take a paternity test.

Annie : Please?

Harry : Sean is my son. I know it. I can feel it in my guts, in my bones, but if that's what you need me to do... I'll do it. You shock me.


At worthy's.
 
Christina : Here you go.

Dixon : Thank you.

Christina : So, Daddy really liked you. You should come to dinner next week.

Dixon : look, Christina, you're amazing, and I'm very grateful that you invited me here and introduced me to... this whole world... but... but... the thing is, I have a girlfriend.

Christina : I know. So do I.

Dixon : Wait, what?

Christina : Tiffany. That cute soprano. Did you think I was making a move on you?

Dixon : No. No. I'm just surprised that...

Christina : I've had boyfriends, too, but I'm not interested in you in that way. I just invited you here 'cause I thought you'd like this.

Dixon : No, no, no, I... I do, I... this is... this is amazing.

Christina : Well, you're welcome anytime. Silver, too.


At Brenda's.


Kelly : What the hell is wrong with you? How could you leave Adrianna at the clinic like that? I mean, that's pretty low, Brenda, even for you.

Brenda : Kel, I... I can't have kids.

Kelly : What?

Brenda : I had fibroids removed a while ago, and there were complications, and kids are not an option for me.

Kelly : I'm sorry.

Brenda : You know, when I first heard, I thought, it's not... the end of the world... but, then, somehow, when I heard that Adrianna, who wasn't even trying and doesn't even want it, is pregnant... I'm pathetic. I'm jealous of a 16-year-old girl.

Kelly : You're not pathetic.  you wanted kids. 

Brenda : I didn't. I mean, I, I figured that I would in the future, but... man, I hate it when people tell me I can't do something.

Kelly : That's the Brenda I know and love. You know, I didn't think I could have kids either, but medicine is changing all the time.

Brenda : I'm kind of ready now, so...I'm thinking of adopting.

Kelly : Bren... wow.I think that's a great idea.

Brenda : And I would really like you in my life for that.

Kelly :I'm not going anywhere.


At Worthy's.

Dixon : Hey... you made it. Cool party, huh? You want me to introduce you to Denzel?

Silver : Why would you lie to me about this? Are you into Christina?

Dixon : No... Look, I apologize. I shouldn't have lied to you, and I'm not into Christina and she's not into me. Trust me. But I didn't know how to talk to you about all of this.

Silver : All what?

Dixon : This. I'm a black kid in a white family, so there's this whole other culture I have never experienced. Then Christina came along and she's exposed me to some really amazing things, but... I know you hate her.

Silver : Okay... well, "hate" is a very strong word. "Loathe" and "detest,"yeah, maybe.

Dixon : Look... you're the girl I want to be with. All right? If you want me to end my friendship with Christina...

Silver : No. No I guess the fact that she can do something for you that I can't, well, it makes me kind of jealous. And that's so not me and totally lame.

Dixon : No, no,actually,I find it flattering.

Silver:  Okay.You just have to do one thing for me.

Dixon : All right, all right, I promise I won't lie to you again.

Silver : No.Introduce me to Denzel.

Dixon : All right, yeah,he's right over there.


At Wilsons.

Harry : Sean.How's the eye?

Sean : Ah, it's okay. I come from hardy stock.

Harry : We're going to get that money together.

Sean : Thank you, Harry, that's...that's beyond generous. I'll pay you back,I swear to you.

Harry : Just one catch. I need you to take a paternity test first. I'm sorry. Believe me, I know what the results are going to be.

Sean : Harry, please,that's a lot of money. I'd ask the same thing if I was in your shoes. Of course I'll do it.

Harry : I knew you would. You know what? I am not going to let anything happen to you.


At Worthy's.

Franklin : Everybody can I have your attention for a minute? I'm so glad you're all here. I'm reminded on these days of the many things I have to be thankful for-- my family, good friends, beautiful,beautiful music. So please... join me and reflect on all the things you have to be thankful for in your own lives. Hear, hear. You know "Amazing Grace"?

Dixon : Yeah. Why?

Franklin : Consider yourself discovered.


At Wilsons.

Sean : So... I'm taking a paternity test in the morning. I was surprised Harry needed that kind of proof, but I guess not everyone trusts me. I thought you, Annie, out of all people, would understand. would understand.

Annie : Understand what?

Sean : You moved from Kansas to this perfect life in Beverly Hills. You just had it handed to you. Not everybody gets that chance. Not everyone gets to take what isn't theirs, either. what isn't theirs, either. Good night, Annie.


Harry : Sean. Sean, you... Sean.


Harry : He cleared his stuff out He's gone

Tracy : What do you mean he's gone? He can't be gone.

Debbie : He's gone.

Harry : He wasn't our son.

Tracy : No, I would know my own son. I would know if he was my son!

Harry : Tracy... he wasn't our son.

Debbie : I'm so sorry, Tracy.

Naomi : Is this some kind of sick joke?

Dixon : No joke. He scammed all of us. He just wanted money.

Tracy : Okay, but if he is not our son, then who was he?

Harry : I don't know. I called the P.I. this morning. His phone had been disconnected. They were probably working together.

Tracy : Oh, my God.

Debbie : Mom. Mom.

Tracy : No, I'm not,I'm not doing this. I'm not.

Harry : Look, you were right about Sean. I have no idea how I'll make this up to you.

Debbie : It's okay. Hey, Dixon, you want to help me make breakfast?

Dixon : eah, sure, whatever. 

Debbie : Come on. Girls, if you need us,we'll be in the kitchen. Let's make some pancakes.

Dixon : Pancakes, my favorite.

Annie : you okay?

Naomi : Are you insane?

Annie : I know. I know, it's such a shock. I'm still trying to wrap my head around it but, you know, maybe, maybe we can take something good from this. With everything that's going on right now, I mean, maybe me and you can just finally call a truce.

Naomi : How do you keep managing to cause my family so much pain?

Annie : Me?

Naomi : My mom had a son. I had a brother.

Annie : He was not our brother. I mean, at least he leftbefore both our families leftbefore both our families were taken in by his scam.

Naomi : Your family. Sean came to our house last night and Mom gave him the money.

Annie : Wait, what? I thought she didn't have it.

Naomi : She didn't have it, Annie. She called Dad and gave up some of her demands in the divorce so he would give her the money, and she gave it to Sean.

Annie : I... I am so sorry. I did not know.

Naomi : Get away from me. This is your fault.



Annie : Hey, Dad. I am so sorry.

Harry : No, no, I'm sorry. I guess I should have trusted you.

Annie : Oh, Daddy. I never wanted you to feel like this.

Harry : Oh... I know,sweetheart.

Annie : I love you, Daddy.

 

FIN.

Kikavu ?

Au total, 41 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

lolhawaii 
29.06.2018 vers 11h

Siobhan62 
20.10.2017 vers 13h

MissChoupi 
11.07.2017 vers 17h

brucas59 
24.04.2017 vers 14h

pauline21 
07.03.2017 vers 15h

stanary 
18.02.2017 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Heathers | Shannen Doherty - Deux épisodes annulés

Heathers | Shannen Doherty - Deux épisodes annulés
Les épisodes de la série Heathers créée par Jason Micallef ont bien été diffusés sur Paramount...

La Boutique des Secrets | Lori Loughlin - Replay

La Boutique des Secrets | Lori Loughlin - Replay
Le téléfilm La Boutique des Secrets: la Belle Italienne, réalisé par Mel Damski, a été diffusé pour...

Comic Con Paris | Shannen Doherty

Comic Con Paris | Shannen Doherty
Shannen Doherty s'est rendue à Paris pour assister à la convention Comic Con Paris. Cette convention...

Healthyish | Megalyn Echikunwoke Interview

Healthyish | Megalyn Echikunwoke Interview
Healthyish a rencontré l'actrice Megalyn Echikunwoke. Lors de cette interview, elle évoque sa...

Apologia | Megalyn Echikunwoke - Trailer & First Look

Apologia | Megalyn Echikunwoke - Trailer & First Look
Le trailer ainsi qu'une image de la pièce de théâtre Apologia, produite par Alexi Kaye Campbell et...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Luna25, Aujourd'hui à 11:47

L'animation Until Beebo Day vous attend sur Legends of Tomorrow. Venez découvrir le calendrier de l'Avant du quartier !

cinto, Aujourd'hui à 11:58

Des séries ont un épisode spécial Noël; venez voir la PDM de Ma sorcière bien Aimée s'il y a la vôtre...

CastleBeck, Aujourd'hui à 13:10

2 bannières et 3 thèmes attendent vos clics dans les préférences. Merci pour les 4 quartiers qui attendent patiemment. Bon dimanche!

quimper, Aujourd'hui à 14:55

Et moi, je vous annonce l'arrivée du calendrier de décembre d'Elementary. L' esprit de Noël est au rendez-vous.Bonne fin de week-end à vous.

juju93, Aujourd'hui à 16:39

Nouveau sondage chez The L Word : "A table ! avec Lez girls". Venez réveiller vos papilles ! Et toujours la PDM, les calendriers...

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site